1 min de lecture Police

Loi Travail : un CRS mis en examen, soupçonné d'avoir éborgné un manifestant

Ce CRS de 48 ans est soupçonné d'être l'auteur du tir "illégitime" d'une grenade de désencerclement lors d'une manifestation anti-loi travail le 15 septembre.

Stephane Carpentier RTL Week-end Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
Loi Travail un CRS mis en examen, soupçonné d'avoir éborgné un manifestant Crédit Média : Guillaume Chièze | Durée : | Date : La page de l'émission
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier
et Guillaume Chieze

Selon une source judiciaire, un CRS de 48 ans a été mis en examen, soupçonné d'être l'auteur du tir "illégitime" (selon la juge d'instruction) d'une grenade de désencerclement qui a occasionné la perte d'un œil à un militant le 15 septembre place de la République, lors d'une manifestation à Paris contre la loi Travail.

Ce brigadier-chef a été mis en examen le 4 janvier pour "violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique ayant entraîné une mutilation ou une infirmité permanente", en l'occurrence "la perte de l'usage d'un œil" par le militant Laurent Theron, selon la source judiciaire, qui confirmait une information de Libération. Le juge d'instruction, qui a retenu une qualification criminelle des faits, a placé le policier sous contrôle judiciaire.

Selon le quotidien, "la juge d'instruction a suivi le réquisitoire du parquet de Paris en retenant une qualification criminelle des faits. Le CRS encourt une peine de quinze ans de prison. Placé sous contrôle judiciaire, le CRS est interdit de voie publique et d’exercer avec une arme."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Police CRS Loi Travail
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants