1 min de lecture Santé

Levothyrox : les premières indemnisations pourraient intervenir d'ici un an

La justice est saisie par plusieurs centaines de malades de la thyroïde qui estiment avoir subi les effets indésirables de la nouvelle formule du médicament du laboratoire Merck.

Une boite de Levothyrox, le médicament pris par les malades de la thyroïde (illustration)
Une boite de Levothyrox, le médicament pris par les malades de la thyroïde (illustration) Crédit : DAMIEN MEYER / AFP
Jean-Alphonse Richard
Jean-Alphonse Richard et AFP

Le tribunal d'instance de Lyon doit fixer aujourd'hui un calendrier. L'action collective engagée contre le laboratoire Merck dans l'affaire du Levothyrox compte près de 8.000 inscrits et plus de 500 dossiers ont déjà été transmis à la justice. Une première audience, technique, a lieu mardi 19 décembre. Et selon une information RTL, les premières indemnisations pourraient intervenir d'ici un an.

Cette audience se distingue de l'enquête pénale instruite par le pôle santé du Tribunal de Grande Instance de Marseille, où d'autres plaintes ont été déposées. Elle doit fixer le calendrier de la procédure civile. Le 24 octobre, l'avocat des plaignants, Me Christophe Lèguevaques, avait assigné Merck à Lyon, où le groupe allemand a son siège français, en déposant les 108 premiers dossiers de l'action collective.

Lancée en septembre via la plateforme MySmartCab, elle vise à obtenir une indemnisation rapide pour ces malades de la thyroïde, victimes d'effets indésirables liés, selon eux, à la nouvelle formule du Levothyrox. 

L'avocat réclame de 5.000 à 10.000 euros

La date limite de dépôt, initialement fixée au 1er décembre, a été repoussée au 15 février "pour laisser aux malades le temps de monter leur dossier". L'avocat réclame pour chacun une indemnité forfaitaire de 10.000 euros pour la réparation des préjudices moraux, soit 5.000 euros pour le défaut d'information et 5.000 euros pour le préjudice d'angoisse

À lire aussi
À la caisse d'un supermarché Carrefour à Hazebrouck, le 15 mars 2012 (Illustration) alimentation
Les actualités de 22h - "Détox", "minceur" : Foodwatch dénonce les produits aux faux bienfaits

Mise sur le marché fin mars, à la demande de l'Agence du médicament (ANSM), la nouvelle formule du Levothyrox fabriqué par le laboratoire Merck Serono, filiale du groupe allemand, est accusée de provoquer de nombreux effets indésirables (crampes, maux de tête, fatigue intense, vertiges ou perte de cheveux). 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Médicaments Scandale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791488921
Levothyrox : les premières indemnisations pourraient intervenir d'ici un an
Levothyrox : les premières indemnisations pourraient intervenir d'ici un an
La justice est saisie par plusieurs centaines de malades de la thyroïde qui estiment avoir subi les effets indésirables de la nouvelle formule du médicament du laboratoire Merck.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/levothyrox-les-premieres-indemnisations-pourraient-intervenir-d-ici-un-an-7791488921
2017-12-19 07:19:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/lpjCdK0lfDr-tx8V2htGXg/330v220-2/online/image/2017/0911/7790054042_une-boite-de-levothyrox-le-medicament-pris-par-les-3-millions-de-francais-malades-de-la-thyroides.jpg