1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les infos de 6h - Affaire Magali Blandin : la piste du complot familial prend de l'épaisseur
2 min de lecture

Les infos de 6h - Affaire Magali Blandin : la piste du complot familial prend de l'épaisseur

Cinq jours après la découverte du corps de Magali Blandin dans une forêt d'Ille-et-Vilaine, la piste du complot familial est privilégiée par les enquêteurs.

Des gendarmes et volontaires fouillent les environs de Montefort-sur-Meu, près de Rennes le 19 février 2021, à la recherche de Magali Blandin, mère de quatre enfants disparue.
Des gendarmes et volontaires fouillent les environs de Montefort-sur-Meu, près de Rennes le 19 février 2021, à la recherche de Magali Blandin, mère de quatre enfants disparue.
Crédit : DAMIEN MEYER / AFP
Les infos de 6h - Affaire Magali Blandin : la piste du complot familial privilégiée
08:23
Le journal RTL de 6h du 25 mars 2021
08:23
Thomas Prouteau - édité par Camille Guesdon

Les enquêteurs en ont la conviction : Magali Blandin a fait les frais d'un complot familial. Cette mère de famille de quatre enfants a été sauvagement tuée par son mari à coups de batte de baseball près de Rennes. Il a reconnu le meurtre avant d'être mis en examen et incarcéré tout comme ses parents, pour "complicité de meurtre". Ils sont soupçonnés d'avoir aidé leur fils dans son entreprise macabre.

Les parents de Jérôme G., le meurtrier de Magali Blandin sont visés par un double soupçon. Tout d'abord, celui d'avoir aidé leur fils à financer un premier projet criminel élaboré cet automne et confié à un groupe de Géorgiens. Pour ce contrat qui avait pour objectif d'éliminer son épouse, Jérôme G. verse alors 20.000 euros. Selon une source proche du dossier, à la même période, ses parents lui ont versé une grosse somme d'argent. Était-ce en connaissance de cause ? Cela est formellement démenti par leurs avocats, mais considéré comme vraisemblable par les magistrats.

Le deuxième soupçon, concerne cette fois-ci le meurtre de Magali Blandin, qui a eu lieu le 11 février dernier. Jérôme G. et ses parents auraient élaboré ensemble un alibi avant le passage à l'acte. C'est pour cette raison que le père et la mère ont été non seulement mis en examen pour complicité mais incarcérés malgré leurs âges avancés, 72 et 75 ans. Selon un enquêteur, ils avaient eu connaissance en amont du projet de meurtre. C'est une affirmation qui a été contredite par leurs avocats qui préparent plusieurs recours.

Les obsèques de la mère de famille auront lieu ce jeudi 25 mars à Bain-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine).

À écouter également dans ce journal :

À lire aussi

Confinement - Le Rhône, l'Aube et la Nièvre devraient rejoindre d'ici la fin de semaine la liste des départements en restriction alors que les policiers ont ordre d'interdire et de verbaliser les rassemblements extérieurs de plus de 6 personnes.

Affaire Mila - Cinq nouvelles personnes ont été déférées. 10 personnes au total seront jugées en juin à Paris pour harcèlement en ligne. Certains sont jugés pour menaces de mort à l'encontre de l'adolescente. Des menaces proférées après la publication en novembre d'une nouvelle vidéo dans laquelle Mila critique la religion musulmane.

Coronavirus - Les rassemblements de plus de 6 personnes sont désormais interdits en extérieur sur tout le territoire.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/