2 min de lecture Faits divers

Les infos de 18h - Un trajet Compiègne-Paris en train se transforme en cauchemar

Plus de 1.000 passagers sont restés bloqués dans leurs trains sur la ligne Compiègne-Paris, après un incident sur un TER à 8h34 du matin. Ils ont mis 7 heures pour faire 82 kilomètres.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 18h - Un trajet Compiègne-Paris en train se transforme en cauchemar Crédit Image : JOEL SAGET / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Arnaud Tousch
Arnaud Tousch
édité par Maeliss Innocenti

C'est un trajet dont les passagers se souviendront sans doute longtemps. Sept heures, c'est le temps que ces centaines de personnes ont mis pour faire Compiègne-Paris en train. Sept heures pour parcourir seulement 82 kilomètres. Trois TER et un train Intercités sont en effet restés bloqués sur les voies une bonne partie de la journée, ce lundi 3 août.

Tout a commencé sur un TER à 8h34. Il s'arrête sur les voies dans le Val-d'Oise à cause d'un dégagement de fumée. Le train ne redémarre plus. Plus du tout. À bord, se trouvent pas moins de 600 personnes. Mais ce n'est pas tout. Derrière ce train, il y a deux TER et un Intercités qui arrivent avec près de 500 personnes à bord.

"Je suis partie de Compiègne à 8h. Je devais arriver à Gare du Nord à 8h41. Je suis arrivée à 15h49", témoigne Cindy, 28 ans. Plus de sept heures de retard car il s'agit en fait d'une voie unique. Il était impossible de contourner le train en panne. Pire encore... Des passagers du TER arrêté tout devant sont descendus sur les voies, ce qui a compliqué les choses.

Cindy, elle, avait prévu de passer la journée à Paris. "J'allais bosser aujourd'hui… Je suis mannequin, j'avais une journée de travail… Ça a été annulé. C'est de l'argent que je ne toucherai pas."

À lire aussi
Un cheval (illustration). animaux
Chevaux mutilés : un poulain retrouvé mort en Ille-et-Vilaine

La SNCF a distribué des bouteilles d'eau à bord et des plateaux repas à l'arrivée cet après-midi à la Gare du Nord, mais pour la jeune femme l'information a cruellement manqué. "J'en ai pleuré de nerfs. Vers midi, on commençait vraiment à être énervés. (…) Tout ce que je veux, c'est rentrer chez moi. Sachant que le train que je dois reprendre a déjà 40 minutes de retard." Aux dernières nouvelles, le trafic est reparti entre Compiègne et Paris.

À écouter également dans ce journal

Coronavirus en France - Depuis ce lundi 3 août au matin, le masque est devenu obligatoire en extérieur dans plusieurs villes et dans certains secteurs, notamment en Mayenne, où le seuil d'alerte est dépassé depuis le 16 juillet. Christian Estrosi a pris la même décision pour le centre-ville de Nice.

Italie - Le nouveau pont de Gênes a été inauguré en grande pompe ce lundi, moins de deux ans après l'effondrement de l'édifice, qui avait coûté la vie à 43 personnes. Le viaduc autoroutier doit rouvrir à la circulation mercredi.

Sports - Le Tour de France 2020 n'a pas encore eu lieu que déjà l'édition 2021 se retrouve chamboulée à cause du coronavirus. Le départ depuis Copenhague, programmé à l'origine le 2 juillet 2021, puis au 26 juin, a finalement été reporté à 2022 pour éviter un chevauchement avec les JO de Tokyo.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers SNCF Trains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants