1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les infos de 18h - Féminicide en Moselle : "Pas de dysfonctionnement", dit le procureur
2 min de lecture

Les infos de 18h - Féminicide en Moselle : "Pas de dysfonctionnement", dit le procureur

L'enquête se poursuit après la mort d'une femme à Hayange, tuée de plusieurs coups de couteau dans la nuit de dimanche à lundi. Son conjoint a été interpellé et placé en garde à vue.

Brassard de police. (Illustration)
Brassard de police. (Illustration)
Crédit : THOMAS COEX / AFP
Le journal RTL de 18h du 25 mai 2021
12:12
Les infos de 18h - Féminicide en Moselle : "Pas de dysfonctionnement", selon le procureur
12:12
Yannick Olland
Journaliste

L'homme soupçonné d'avoir tué sa compagne à coup de couteau dimanche à Hayange en Moselle est toujours en garde à vue ce mardi 25 mai. L'enquête bien sûr se poursuit, une autopsie doit avoir lieu jeudi mais déjà un certain nombre d'éléments interpellent. On a notamment appris que la victime avait porté plainte contre son compagnon au mois de novembre dernier.

Stéphanie avait d'abord déposé une main courante en janvier 2020 et une plainte pour violences verbales, harcèlement et menaces de mort le 3 novembre 2020. Le problème, c'est que les policiers n'ont pas transmis cette plainte au parquet alors que dans le cadre de violences conjugales c'est la règle. Sans cet élément, pour les juges, le conjoint de Stéphanie n'était en prison que pour des délits routiers mais pas pour des violences conjugales.

"Nous avons un individu qui a été condamné c'est vrai, mais quelqu'un qui n'était pas judiciairement identifié comme un conjoint violent. Je ne pense pas qu'à l'heure actuelle, on puisse parler d'un dysfonctionnement des services judiciaires dans cette affaire", a déclaré le procureur de la République de Metz, Christian Mercuri. 

À écouter également dans ce journal

Affaire Daval - Déjà condamné à 25 ans de réclusion criminelle pour le meurtre d'Alexia, Jonathann Daval a également été condamné à reverser 165.000 euros de dommages et intérêts aux proches de la victime.

À lire aussi

Biélorussie - "Aujourd'hui nous sommes à la limite des politiques de sanctions", a déclaré Emmanuel Macron après que des sanctions ont été adoptées par l'UE à l'encontre de la Biélorussie, qui a détourné et fait atterrir sur son sol un avion qui transportait un opposant politique au régime.

Football - L'attaquant de l'équipe de France et du Paris SG Kylian Mbappé a publié une photo de lui se faisant vacciner contre la Covid-19, mardi, à la veille de retrouver les Bleus pour préparer l'Euro.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/