2 min de lecture Le journal

Les actualités de 7h - Affaire Grégory : quel avenir pour l’enquête relancée en 2017 ?

Le Conseil constitutionnel a donné raison à Murielle Bolle vendredi, en jugeant inconstitutionnelle sa garde à vue lorsqu’elle était âgée de 15 ans.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL
>
Les actualités de 7h - Affaire Grégory : quel avenir pour l'enquête relancée en 2017 ? Crédit Image : ERIC FEFERBERG / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Carpentier-795x530
Stéphane Carpentier et Paul Véronique

Murielle Bolle pourrait voir sa garde à vue de 1984 rayée des textes. C'est un énième rebondissement dans l'affaire Grégory. Le Conseil constitutionnel a donné raison à ce personnage central du dossier. Il y a 34 ans, lors de sa garde à vue, elle avait accusé son beau-frère, Bernard Laroche d'avoir enlevé l'enfant avant de se rétracter, disant avoir été poussée aux aveux par les gendarmes. Si la justice pénale choisit de suivre l'avis du Conseil constitutionnel, le dossier déjà miné par d'innombrables errements des enquêteurs pourraient un peu plus s'affaiblir.

L'enjeu désormais c'est l'avenir de l'enquête relancée en 2017 par les magistrats de Dijon. L'an dernier Murielle Bolle et mes époux Jacob, grand-oncle et grand-tante de Grégory, avaient d'abord été mis en examen pour enlèvement. Mis en examen ensuite annulé pour vice de procédure. Avec la décision du Conseil constitutionnel, c'est une pièce centrale qui va son tour être rayée du dossier : les aveux de Muriel Bolle.

Sa mise en examen l'an dernier ne se fondait pas directement sur cette pièce puisqu'elle s'était depuis rétractée. Elle se basait sur des éléments nouveaux notamment les déclarations récentes d'un cousin qui affirme que l'adolescente avait été contrainte au silence par sa famille. Seulement ces aveux de 1984 avaient imprimé leur marque sur tout le dossier, d'après un avocat. Si le magistrat veut de nouveau mettre Murielle Bolle et les époux Jacob en examen il va lui falloir rebâtir son accusation. L'espoir de trouver un jour le coupable n’a jamais été aussi mince

À écouter également dans ce journal

Société - C'est l'heure de vérité pour les "gilets jaunes". Va-t-on vivre un raz-de-marée ce samedi 17 novembre de la part de tous ceux qui veulent exprimer un ras le bol fiscal ? 1.500 opérations sont annoncées dans tout le pays. Une journée-test pour l'Exécutif.

À lire aussi
Le Tribunal de grande instance de Reims le 22 mars 2016. Reims
Les infos de 7h30 - Reims : jugé alors qu'il a alerté les violences subies par son voisin

International - Le président des États-Unis a perdu son bras de fer avec CNN puisque la justice a ordonné vendredi 16 novembre, à la Maison Blanche, de restaurer l'accréditation d'un journaliste de la chaîne de télévision, lequel en avait été privé la semaine dernière après un échange houleux devant les caméras avec Donald Trump. CNN marque un point.

Justice - À Versailles, Michel Fourniret a été condamné vendredi à la réclusion criminelle à perpétuité pour l'assassinat de Farida Hammiche. L'ex-compagne de Michel Fourniret, Monique Olivier, a été condamnée pour complicité à 20 ans de prison.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Le journal Affaire Grégory Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants