1 min de lecture Justice

Les actualités de 6h30 - Viande de cheval : début du procès Spanghero

Deux anciens dirigeants de la société Spanghero, accusés d'avoir vendu de la viande de cheval en la faisant passer pour du bœuf, sont jugés à partir de ce lundi 21 janvier par le tribunal correctionnel de Paris.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les actualités de 6h30 - Le procès Spanghero s'ouvre ce lundi 21 janvier Crédit Image : AFP / DANIEL MIHAILESCU | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Jérôme Florin
Jérôme Florin et Quentin Marchal

Le scandale avait éclaté il y a six ans en France. Quatre personnes soupçonnées d'avoir participé à la retentissante escroquerie de la viande de cheval vendue comme du bœuf en Europe, parmi lesquelles deux ex-dirigeants de l'entreprise Spanghero, sont jugées à partir de ce lundi.

En 2013, l'entreprise Spanghero, basée à Castelnaudary, a été épinglée pour avoir remplacé de la viande de cheval dans ses lasagnes en se fournissant à l'étranger. L'enquête a établi que Spanghero avait remplacé les étiquettes de ces produits étrangers par un numéro sanitaire français avec la mention qu'il s'agissait de viande bovine, afin de les revendre nettement plus chers. Une manœuvre qui a dupé plusieurs milliers de consommateurs.

Deux anciens dirigeants de l'entreprise ainsi que deux intermédiaires hollandais sont poursuivis pour fraude organisée. Le procès s'ouvre aujourd'hui à Paris et se déroulera jusqu'au 13 février prochain. Selon la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, l'arnaque porterait sur plus de 750 tonnes de viande de cheval.

À écouter également dans ce journal

"Maintenant, la paix" - C'est le nom d'un collectif, créé sur Facebook, qui appelle à la fin des manifestations des "gilets jaunes", qui durent depuis maintenant dix semaines en France. Ce samedi 19 janvier, 84.000 personnes étaient encore mobilisées dans les rues d'après les chiffres du Ministère de l'Intérieur.

À lire aussi
faits divers
Les infos de 5h - Affaire Mia : une véritable "opération militaire" montée par les ravisseurs

À Courchevel, les enquêteurs de la gendarmerie doivent toujours déterminer les causes de l'incendie déclaré la nuit dernière, d'un immeuble qui hébergeait des saisonniers. L'incendie du bâtiment, où des travaux de rénovation était prévu, a fait 2 morts et 21 blessés

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Vidéo Société
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants