1 min de lecture Justice

Les actualités de 22h - #BalanceTonPorc : Sandra Muller jugée pour diffamation

Poursuivie par l'homme qu'elle avait accusé nommément sur Twitter, la journaliste Sandra Muller, qui avait #BalanceTonPorc dans le sillage du scandale Weinstein en 2017, est jugée pour diffamation.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les actualités de 22h - #BalanceTonPorc : Sandra Muller jugée pour diffamation Crédit Image : Angela WEISS / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Claire Gaveau
Claire Gaveau
et AFP

"Délation" ou "libération de la parole" ? Un an et demi après la déferlante #balancetonporc sur les réseaux sociaux, la créatrice de ce hashtag emblématique comparaissait ce mercredi 29 mai à Paris pour diffamation, poursuivie par l'homme qu'elle avait nommément accusé de harcèlement sexuel.

Assis aux premiers rangs d'une 17ème chambre civile pleine à craquer, Sandra Muller et Éric Brion ne se regardent pas. C'est la première fois qu'ils se croisent depuis que la journaliste de La Lettre de l'audiovisuel a lancé #balancetonporc, le 13 octobre 2017 à la suite du scandale Weinstein. 

Après un premier tweet pour elle appelait à raconter les histoires, elle dénonce nommément, quatre heures plus tard, Éric Brion :"'Tu as des gros seins. Tu es mon type de femme. Je vais te faire jouir toute la nuit' - Éric Brion, ex patron d'Équidia", écrit-elle sur le réseau social accompagné du, dorénavant, célèbre hashtag.

Ces propos, retweetés plus de 2.500 fois, sont alors vieux de cinq ans. Comment les qualifier ? Quand les avocats du consultant défendent le droit à la drague, ceux de la journaliste dénoncent "des propos dégradants reçus comme une agression par de nombreuses femmes", du "harcèlement" au sens large du terme. 

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
L'attaque à l'arme blanche de ce vendredi 25 septembre 2020 a eu lieu devant les anciens locaux de Charlie Hebdo, où se trouve l'agence Premières Lignes. justice
Attaque à Paris : l'assaillant mis en examen pour "tentatives d'assassinats" terroristes

Fait divers - Plus de 48 heures après son interpellation, le principal suspect de l'explosion d'un colis piégé à Lyon, qui a fait 13 blessés vendredi 24 mai, a reconnu les faits.

Politique - Édouard Philippe fera une déclaration de "politique générale" le 12 juin et le président Emmanuel Macron ne réunira pas le Congrès "en juillet". Le début de l'acte 2 du quinquennat.

International - Déjà soumis à la pression des familles, le gouvernement a été sommé par le Défenseur des droits de venir en aide aux enfants de jihadistes français retenus en Syrie, en faisant cesser les "traitements inhumains" qu'ils subissent. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Féminisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants