1 min de lecture Pédophilie

Les actualités de 18h - Barbarin assure n'avoir "jamais cherché à cacher" ces "faits horribles"

Le prélat est actuellement jugé avec cinq autres personnes, au tribunal correctionnel de Lyon, pour ne pas avoir dénoncé les agressions sexuelles sur mineurs commises par le père Bernard Preynat.

Micro RTL générique Le journal RTL La rédaction de RTL
>
Les actualités de 18h - Barbarin assure n'avoir "jamais cherché à cacher" ces "faits horribles" Crédit Image : JEFF PACHOUD / AFP | Crédit Média : La rédaction de RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Micro RTL
La rédaction de RTL et Claire Gaveau

"Je n'ai jamais cherché à cacher, encore moins à couvrir ces faits horribles". Devant le tribunal correctionnel de Lyon, le cardinal Philippe Barbarin s'est longuement expliqué. Il comparaît jusqu'à mercredi avec cinq anciens membres du diocèse lyonnais pour ne pas avoir dénoncé à la justice des abus sexuels commis sur de jeunes scouts de la région par un prêtre, le père Bernard Preynat, entre 1986 et 1991.

Depuis que l'affaire a éclaté il y a trois ans, l'archevêque de Lyon avait déjà nié les faits qui lui sont reprochés, en reconnaissant des erreurs et en demandant pardon aux victimes des prêtres pédophiles.

Mais en commettant aussi, en 2016 à Lourdes lors d'une assemblée des évêques, un lapsus polémique en déclarant que "Grâce à Dieu, la majorité des faits" d'abus sexuels étaient "prescrits". "Je n'ai pas toujours su employer les mots les meilleurs et les plus adroits dans le passé", a reconnu le prélat dans une déclaration lue à la barre au premier jour du procès, avant de répondre aux questions du tribunal.

À lire aussi
L'abbé Alain Maillard de la Morandais polémique
Pédophilie : l'abbé de la Morandais s'excuse après ses propos choquants

À écouter également dans le journal

Manifestation - L'ancien boxeur professionnel Christophe Dettinger s'est rendu à la police ce lundi 7 janvier et a été placé en garde à vue. Il est soupçonné d'avoir tabassé deux gendarmes lors de l'acte 8 des "gilets jaunes" à Paris.

Politique - À une semaine du grand débat national, le salaire de Chantal Jouanno, qui est en première ligne dans la grande consultation nationale, fait polémique. En tant que présidente de la commission nationale du débat public, elle est payée plus de 14.000 euros bruts par mois... Forcément, ça fait désordre.

International - Une histoire assez incroyable aux États-Unis : l'accouchement d'une femme dans le coma. Si elle se trouve depuis 14 ans dans un état végétatif, elle a mis au monde un petit garçon le 29 décembre dernier. Une enquête a été ouverte.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pédophilie Philippe Barbarin Église
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796156346
Les actualités de 18h - Barbarin assure n'avoir "jamais cherché à cacher" ces "faits horribles"
Les actualités de 18h - Barbarin assure n'avoir "jamais cherché à cacher" ces "faits horribles"
Le prélat est actuellement jugé avec cinq autres personnes, au tribunal correctionnel de Lyon, pour ne pas avoir dénoncé les agressions sexuelles sur mineurs commises par le père Bernard Preynat.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/les-actualites-de-18h-barbarin-assure-n-avoir-jamais-cherche-a-cacher-ces-faits-horribles-7796156346
2019-01-07 18:33:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/NTs0o3oLlZ_Nv_LVeGxWfA/330v220-2/online/image/2019/0107/7796156481_le-cardinal-philippe-barbarin-lors-de-son-proces-a-lyon-le-7-janvier-2019.jpg