1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les 193 passagers d'un vol mis en quarantaine à cause de "covidiots égoïstes"
1 min de lecture

Les 193 passagers d'un vol mis en quarantaine à cause de "covidiots égoïstes"

Les passagers déplorent que certaines personnes à bord ne portaient pas leur masque correctement et ne respectaient pas les règles de distanciation en vigueur pour lutter contre le coronavirus.

Un avion de la compagnie TUIfly
Un avion de la compagnie TUIfly
Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Des "covidiots égoïstes" et "un équipage incompétent". Les passagers du vol TUIfly reliant l'île grecque de Zante à Cardiff (pays de Galles) le 25 août ne décolèrent pas : les 187 voyageurs et six membres d'équipage ont dû être mis à l'isolement pour quinze jours après leur retour de vacances mouvementé. Selon le Guardian, sept personnes présentes à bord potentiellement infectées n'auraient pas respecté les mesures de protection contre le coronavirus et seraient à l'origine de la contamination de 16 autres passagers.

D'après une passagère de l'avion interrogée par la BBC 4, "le voyage était une débâcle" et "le vol rempli de 'covidiots égoïstes'". "Beaucoup de gens portaient leurs masques sous le nez ou sous le menton. Ils enlevaient les masques pour parler à leurs amis et n'hésitaient pas à aller et venir dans les allées", a-t-elle déploré.

Le personnel de bord n'aurait, selon elle, pas été à la hauteur, omettant de rappeler les règles en vigueur aux passagers désobéissants. "Un homme assis à côté de moi avait son masque autour du menton pendant tout le vol. L'hôtesse de l'air lui parlait comme si de rien n'était". Un autre passager a décrit des scènes chaotiques au départ du vol avec des membres du personnel qui manipulaient les téléphones des voyageurs pour vérifier les cartes d'embarquement et des passagers qui changeaient de siège. Mise en cause, la compagnie aérienne TUIfly a indiqué qu'une enquête avait été ouverte. 

Selon l'agence publique de santé galloise, "le manque de distanciation sociale, en particulier de la part d’une minorité de la tranche d’âge des 20-30 ans, a entraîné la propagation du virus à d’autres groupes de personnes". Une trentaine de cas confirmés de coronavirus ont déjà été enregistrés la semaine dernière parmi des personnes de retour de l'île grecque de Zante, ont indiqué les autorités sanitaires qui s'attendent à voir ce nombre augmenter dans les prochains jours.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/