1 min de lecture Société

Le rachat d'Alcatel-Lucent est-il un signe du déclin industriel français ?

REPLAY INTÉGRAL – Nokia rachète le groupe franco-américain Alcatel-Lucent pour 15,6 milliards d'euros. Claude Bartolone veut rendre le vote obligatoire...

245x300PACAUD On refait le monde Christophe Pacaud iTunes RSS
>
"On refait le monde" du mercredi 15 avril 2015 - l'intégralité Crédit Image : Elodie Grégoire | Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Durée : | Date :
La page de l'émission
Marc-Olivier Fogiel
Marc-Olivier Fogiel
Journaliste

On refait le monde avec :
- Hélène Pilichowski, journaliste,
- Ivan Levaï, journaliste,
- Yves Thréard, directeur adjoint de la rédaction du Figaro,
- Roland Cayrol, politologue et directeur du Centre d’Études et d'Analyses (CETAN).

Nokia rachète Alcatel-Lucent pour 15,6 milliards d'euros

Balayé par Apple et Samsung, l'ex-leader mondial de la téléphonie Nokia, tente de retrouver sa place. Afin de créer un champion européen, le géant finlandais a racheté le groupe franco-américain Alcatel-Lucent pour 15,6 milliards d'euros.

Le futur groupe, qui portera le nom de Nokia, sera basé en Finlande. Pour Alcatel, c’est à bien des égards l’épilogue d’une longue descente aux enfers depuis les temps de sa gloire, jusqu’au milieu des années 90. L’entreprise était parmi les plus performantes de son secteur, introduisant notamment l'Internet haut débit, face à de nombreux concurrents internationaux.

À lire aussi
Agnès Saal en 2016 légion d'honneur
Frais de taxi : Agnès Saal suspendue de la Légion d'honneur

Le rachat d'Alcatel-Lucent est-il un signe du déclin industriel français ?

Yves Thréard estime que cette transaction est bel et bien un signe du déclin de secteur industriel français. Pour lui, les choix stratégiques du groupe franco-américain est à l'origine de sa chute, mais pas seulement. Il remet également en cause la "politique de recherche et de développement" de la France, qui serait aussi la raison pour laquelle le pays est en retard sur des secteurs d'avenir.

On a une fiscalité sur les entreprises, sur la recherche et le développement, qui est pénalisante.

Yves Thréard, directeur adjoint de la rédaction du Figaro
Partager la citation

Hélène Pilichowski, elle, pense qu'il n'y a pas lieu de s'inquiéter. La journaliste estime que de telles opérations sont banales dans l'ère de la mondialisation. La journaliste fait d'ailleurs remarquer que ce genre de transactions se fait dans les deux sens, et qu'il n'y pas de raison de dramatiser.

Quand une entreprise française achète une société aux États-Unis, les Américains ne crient pas au désespoir.

Hélène Pilichowski, journaliste
Partager la citation
RTL vous recommande
Lire la suite
Société Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7777380647
Le rachat d'Alcatel-Lucent est-il un signe du déclin industriel français ?
Le rachat d'Alcatel-Lucent est-il un signe du déclin industriel français ?
REPLAY INTÉGRAL – Nokia rachète le groupe franco-américain Alcatel-Lucent pour 15,6 milliards d'euros. Claude Bartolone veut rendre le vote obligatoire...
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/le-rachat-d-alcatel-lucent-est-il-un-signe-du-declin-industriel-francais-7777380647
2015-04-15 20:17:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/sbX7oPB0oIrih2dJbm32sA/330v220-2/online/image/2014/0422/7771346971_marc-olivier-fogiel.jpg