2 min de lecture Police

Le procès de Michel Neyret, super flic déchu, s'ouvrira lundi 2 mai

REPLAY - Cette procédure s'annonce déjà comme un des grands procès de l’année. L’ex-commissaire Neyret sera jugé pour corruption et trafic de stupéfiants.

Rémi Sulmont RTL vous en parle déjà Rémi Sulmont
>
Le procès de Michel Neyret, super flic déchu, s'ouvrira lundi 2 mai Crédit Image : ELSNER FABRICE/SIPA | Crédit Média : Rémi Sulmont | Durée : | Date : La page de l'émission
Rémi Sulmont
Rémi Sulmont et La rédaction numérique de RTL

Quatre ans après son arrestation et sa chute qui ont donné le vertige à tous les policiers de France, l’ex-super poulet à la gueule d’acteur va remonter sur scène, mais dans un rôle inédit : celui de l'accusé. Durant ses 30 ans de carrière, le commissaire Michel Neyret a passé des heures dans les tribunaux pour défendre ses enquêtes et enfoncer les braqueurs qu’il avait coincés. À 60 ans, l’ex-star de la PJ passe pourtant de l'autre côté de la barre.

Entre flic et voyou, cinéma et réalité, à force de jouer avec les frontières, Michel Neyret a fini par tout mélanger. Il faut dire que le cinéma ne l’a pas aidé. Michel Neyret a collaboré avec le septième art, notamment pour le film Les Lyonnais, qui raconte l’affaire du Gang des Lyonnais, dont le commissaire est directement inspiré de lui et de ses échanges avec ses indics. Le réalisateur, et ami du policier, Olivier Marshall avait fait de ce super-flic un modèle. "Ça lui est monté au citron" dit l'un de ses proches de l’époque. Le commissaire, qui toute sa carrière était "borderline", a sans doute franchi la ligne pendant ou juste après ce tournage.

Le tournage a lieu un an avant son arrestation, mais le film Les Lyonnais est sorti alors que Michel Neyret était incarcéré à la prison de la Santé à Paris. La réalité et la fiction se sont encore entremêlées. L’enjeu pour l'ancien commissaire à partir de lundi prochain est de ne pas retourner derrière les barreaux où il a déjà passé 8 mois. Il a anticipé toutes les réponses, préparé des fiches, révèle le journaliste Richard Schittly qui a côtoyé le commissaire Neyret "jusqu’au seuil de l’amitié", avant d’écrire un livre-enquête intitulé Chute d’une star de l’antigang.

Des cadeaux accablants

Les magistrats parisiens chargés de l'enquête ont dressé une liste des cadeaux reçus par le policier lyonnais. Des séjours dans des hôtels de luxe à Marrakech ou en Corse, une montre Chopart volée retrouvée chez Neyret lors d’une perquisition ou une Cartier à 30.000 euros pour sa femme Nicole qui elle aussi comparaîtra avec sept autres prévenus. Dans les écoutes, son épouse s’énerve contre les indics de son mari qui je cite "le pourrissent par le fric".
 
Le commissaire recevait "de-ci de-là des sommes de 1.000", a expliqué Nicole Neyret en garde à vue. En échange, il aurait rendu des services à des truands en consultant des fiches de police ou en intervenant en leur faveur auprès de magistrats. Michel Neyret aurait même pu se retrouver dans les "Panama Papers", puisqu'il a ouvert un compte panaméen deux mois avant son arrestation, mais n’a visiblement pas eu le temps de l'alimenter.

À lire aussi
Le Mans faits divers
Le Mans : un médecin mis en examen pour agressions sexuelles sur des policières

Le flic déchu n'en a pas fini avec le cinéma puisque le livre Commissaire Neyret, chute d’une star de l’antigang pourrait être adapté à l’écran.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Police Corruption Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants