2 min de lecture Témoignage

Le Grêlé, le tueur en série introuvable

PODCAST - Le 5 mai 1986, un tueur surnommé "le Grêlé" frappait pour la première fois avec le meurtre de Cécile Bloch, 11 ans. Suivront deux autres meurtres et cinq viols pour un meurtrier que la police tente d'identifier depuis 35 ans.

Jean-Alphonse Richard L'heure du Crime Jean-Alphonse Richard iTunes RSS
>
L'INTÉGRALE - Le Grêlé, le tueur en série introuvable Crédit Image : Police | Crédit Média : Jean-Alphonse Richard | Durée : | Date :
La page de l'émission
Jean-Alphonse Richard
Jean-Alphonse Richard et Marie Bossard

Le 5 mai 1986 au matin, Suzanne et Jean-Pierre Bloch, quittent ensemble leur appartement du XIXème arrondissement de Paris vers 8 heures. Jean-Luc Bloch, étudiant de 24 ans et fils d'un premier mariage, ne tarde pas à les suivre. Dans le logement, il ne reste plus que Cécile Bloch, 11 ans, qui va partir vers 8h45 pour rejoindre le collège Georges Rouault qui se trouve à 10 minutes à pied.

Suzanne Bloch téléphone le midi à l'appartement pour parler avec sa fille, qui comme tous les jours rentre déjeuner. Le téléphone sonne dans le vide. La mère de Cécile apprend que celle-ci ne s'est pas rendue au collège. Les parents, affolés, rentrent immédiatement chez eux. Suzanne et Jean-Pierre Bloch, ainsi que le concierge cherchent Cécile partout dans l'immeuble. Ils commencent au dixième étage et descendent jusqu'au troisième sous-sol. C'est à cet endroit-là, que le concierge trouve le corps de Cécile Bloch, enroulée dans un bout de moquette sale, son cartable jeté à côté.

La brigade criminelle est alertée de cette découverte. Il apparaît que la collégienne a été étranglée à l'aide de cordelettes laissées sur place. Le bas de son corps est dénudé. Les médecins légistes établissent qu'elle a subi des violences sexuelles. Les policiers partent à la chasse aux témoignages. Une demi-douzaine de résidents ont vu un homme de 20/25 ans emprunter le monte-charge. Il est décrit comme ayant des cheveux clairs courts, mesurant 1m85. Il paraît un peu négligé. Détails particuliers : il a de grandes mains et surtout la peau du visage irrégulière, marquée de traces d'acné ou de variole. Jean-Luc Bloch, le demi-frère de Cécile, qui est monté dans le monte-charge avec lui, confirme la description.

Une résidente a vu cet homme partir précipitamment à 9h15. Trois jours après le meurtre et à l'appui des témoignages recueillis dans le voisinage, l'identité judiciaire dresse le portrait robot du suspect qui sera diffusé dans les commissariats, les gendarmeries et la presse. Cet homme sur ce portrait qui sera rapidement surnommé "le Grêlé".

Nos invités

À lire aussi
crime
Le boucher de la Nièvre : le dentiste aux 120 victimes

Patricia Tourancheau, journaliste, réalisatrice et auteure de plusieurs livres dont "Le Magot" aux éditions du Seuil
Bernard Pasqualini, enquêteur à la Brigade criminelle
Corinne Hermann, avocate de la famille Bloch

Soumettre une affaire

Vous pouvez à tout moment soumettre une affaire à Jean-Alphonse Richard. Laissez votre message avec les principales informations nécessaires à l'équipe de l'émission pour programmer, peut-être prochainement, ce fait-divers dans L'Heure du Crime.

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Témoignage Portrait Mystère
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants