1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Valérie Subra : l'appât amoureux d'un trio meurtrier
1 min de lecture

Valérie Subra : l'appât amoureux d'un trio meurtrier

PODCAST - En décembre 1984, les "diaboliques" ont piégé, volé et tué deux hommes à Paris. La fille du trio, Valérie Subra, servait d'appât.

 Valérie Subra, 21 ans, Jean Remi Sarraud, 24 ans, et Laurent Hattad  comparaissent devant la Cour Criminelle de Paris, le 8 janvier 1988.
Valérie Subra, 21 ans, Jean Remi Sarraud, 24 ans, et Laurent Hattad comparaissent devant la Cour Criminelle de Paris, le 8 janvier 1988.
Crédit : MICHEL CLEMENT / AFP
L'INTÉGRALE - Valérie Subra : l'appât amoureux d'un trio meurtrier
46:21
L'ENQUÊTE - Valérie Subra : l'appât amoureux d'un trio meurtrier
14:49
Jean-Alphonse Richard & Marie Bossard

Le 8 décembre 1984, police secours est appelé au numéro 97 de la rue de Prony dans le XVIIème arrondissement de Paris. Ils sont accueillis par la secrétaire de Me Gérard Laidier, qui s'inquiétait de ne pas avoir de nouvelles de son patron et s'est rendu chez lui. L'appartement est sans dessus dessous. Gérard Laidier gît sur le sol face contre terre, ses poignés sont entravés et il a une éponge dans la bouche. Il apparaît que la victime a succombé après toute une série de sévices. L'avocat a reçu plusieurs coups de couteau dans la poitrine. Le ou les meurtriers semblaient à la recherche d'argent : il manque 1.200 francs dans son portefeuille. 

Neuf jours plus tard, la brigade criminelle est mobilisée sur un autre homicide, à nouveau dans le XVIIème arrondissement de Paris. Il s'agit de Laurent Zarade, 29 ans. C'est son frère qui découvre son corps dans son appartement. Il repose au sol, ses pieds et ses mains sont attachés avec des cordons de rideaux. On a essayé de l'étouffer, sans succès, avec une écharpe bleue. Laurent Zarade a été tué à coups de coupe papier. Il manque 13.000 francs ainsi que des chaînes en or et des montres précieuses.

La brigade criminelle va saisir chez les deux victimes les agendas et carnets d'adresses. Les enquêteurs veulent connaître les fréquentations des uns et des autres. Une concordance va en effet être établie : Valérie Subra, 18 ans, une vendeuse des magasins du quartier du Sentier.

Nos invités

Christian Flaesch, ancien patron du 36 Quai des Orfèvres. Commissaire et directeur d'enquête au 36 quai des orfèvres à l'époque.
Me Alain Fraitag, avocat de la mère de Gérard le Laidier.

Soumettre une affaire

À lire aussi

Vous pouvez à tout moment soumettre une affaire à Jean-Alphonse Richard. Laissez votre message avec les principales informations nécessaires à l'équipe de l'émission pour programmer, peut-être prochainement, ce fait-divers dans L'Heure du Crime.

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/