1 min de lecture Faits divers

La Méditerranée, cimetière des migrants clandestins : quelle est la position de l'Europe ?

REPLAY - REPLAY INTÉGRAL – En moins de cinq ans, la mer Méditerranée est devenue un "vaste cimetière marin". L'Europe est ainsi sommée de réagir aux drames des migrants...

Thomas Sotto On refait le monde Thomas Sotto iTunes RSS
>
"On refait le monde" du lundi 20 avril 2015 - l'intégralité Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Durée : | Date :
La page de l'émission

On refait le monde avec :
- Ivan Rioufol, éditorialiste au Figaro,
- Annie Lemoine, journaliste et écrivain,
- Joseph Macé-Scaron, directeur adjoint de la rédaction de Marianne,
- Olivier Mazerolle, directeur de la rédaction de La Provence.

La Méditerranée, un véritable cimetière de migrants clandestins

Un nouveau naufrage a eu lieu hier au large des côtes libyennes, avec probablement 950 migrants à son bord. Ce lundi, deux autres navires sont en perdition en pleine mer Méditerranée. L'un d'entre eux transporterait 300 passagers.

Le Conseil européen a donc décidé de convoquer un sommet extraordinaire jeudi 23 avril à Bruxelles, pour évoquer les tragédies des migrants en Méditerranée. De son côté, le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a promis "une lutte extrêmement déterminée contre le trafic, parce que les passeurs sont des criminels, et ceux qui les financent aussi".

Quelles peuvent être les solutions à envisager, notamment au niveau européen, pour éviter que ce phénomène ne soit récurrent ?

À lire aussi
société
Délinquance : la France fait face à une guerre des gangs

Joseph Macé-Scaron, directeur de la rédaction de Marianne, espère en premier lieu que l'Europe entendra les appels au secours du gouvernement italien, qui a du mal à affronter cette migration massive. Il souhaiterait que l'UE donne des moyens à ces gouverneurs régionaux italiens qui se plaignent de ne rien recevoir.

L'île de Lampedusa essaie de rediriger les migrants vers la péninsule, mais elle n'y arrive pas car un certain nombre de gouverneurs régionaux disent stop et ne veulent plus les accueillir.

Joseph Macé-Scaron, directeur de la rédaction de Marianne
Partager la citation

Ivan Rioufol, éditorialiste au Figaro, rejoint cette idée de donner des moyens à l'Italie pour porter secours à ces milliers de personnes qui meurent en fuyant la Libye. Cependant, il met en garde sur la menace de Daesh qui commence à instrumentaliser ce phénomène migratoire pour tenter de déstabiliser l'Europe.

Les hommes de Daesh ont prévenu, il y a trois mois, que si l'Europe continuait à les contrarier, ils pourraient lui envoyer 700.000 migrants sur des petits rafiots, et c'est ce qui commence à se produire.

Ivan Rioufol, éditorialiste au Figaro
Partager la citation
RTL vous recommande
Lire la suite
Faits divers Société
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants