1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. L'avocat Fabrice Di Vizio menacé de six mois d'interdiction d'exercer dont trois mois ferme
2 min de lecture

L'avocat Fabrice Di Vizio menacé de six mois d'interdiction d'exercer dont trois mois ferme

Le conseil de l'Ordre des avocats a requis six mois d'interdiction d'exercer, dont trois fermes, contre Fabrice Di Vizio. Figure du mouvement anti-passe sanitaire et des milieux complotistes, il était notamment convoqué pour "manquement aux principes essentiels de la profession d'avocat".

Le professeur de médecine français Didier Raoult (à gauche) est assis avec son avocat Fabrice Di Vizio (à droite) avant une audience devant la chambre disciplinaire de l'Ordre des médecins pour avoir promu l'hydroxychloroquine
Le professeur de médecine français Didier Raoult (à gauche) est assis avec son avocat Fabrice Di Vizio (à droite) avant une audience devant la chambre disciplinaire de l'Ordre des médecins pour avoir promu l'hydroxychloroquine
Crédit : Philippe LOPEZ / AFP
L'avocat anti-passe Fabrice Di Vizio fait le show pendant son audience
00:01:21
Cindy Hubert - édité par Lison Bourgeois

Ce mardi 27 septembre, ce sont six mois d'interdiction d'exercer la profession d'avocat dont trois mois ferme qui ont été requis contre Fabrice Di Vizio. La figure de l'opposition au passe sanitaire avait rendez-vous devant le Conseil de l'Ordre des avocats de Paris. C'était une occasion en or, une de plus pour cette icône des anti-vax, de faire le show. Mais aussi de dénoncer, une fois encore, l'acharnement du système.

Fabrice Di Vizio était à peine arrivé devant la maison du barreau qu'il se filmait déjà pour crier à l'État totalitaire. "Ils ont limité les capacités d'accueil à 30 personnes et ont déployé les CRS partout sur la place de façon à limiter les conditions d'accès. Nous ne prendrons pas l'audience dans ces conditions", détaille-t-il. 

Il faut noter que les camions de CRS ne sont pas présents pour ce procès, mais plutôt pour les grands procès terroristes qui se tiennent en ce moment. Dès l'ouverture des portes, l'amphithéâtre s'est rempli rapidement. Sortant leurs sandwiches, certains ont même réclamé des selfies à leur idole. Le président a alors tenté de prévenir : "vous n'êtes pas au spectacle ici ! C'est une audience disciplinaire". Puis, il fût contraint de suspendre quatre fois l'audience.
 
Fabrice Di Vizio n'avait presque plus de voix à force de crier. Il a assumé ses tweets où il traitait certains politiques de "cons" ou de "connards". Il a revendiqué ses conseils pour contourner les décrets de vaccination. À cet instant, c'est à peine si l'on a entendu la demande de suspension pendant trois mois de l'autorité de poursuite. Un avocat du conseil a alors soufflé : "on vient de lui offrir une tribune"

Lors de l'audience, à laquelle ont assisté plus de 200 de ses soutiens, Me Di Vizio, lunettes rondes et crâne dégarni, a reconnu la plupart des propos tenus sur Twitter et invoqué sa "liberté d'expression renforcée" dans le cadre d'un "débat d'intérêt public". La décision sera rendue le 2 novembre 2022.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire