1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. L'affaire Bernard Besquet : le "Landru" du Val-d'Oise
2 min de lecture

L'affaire Bernard Besquet : le "Landru" du Val-d'Oise

À l’âge de 54 ans, Bernard Pesquet avait déjà tué six fois, au hasard, de ses colères, de ses exaspérations et de ses besoins financiers. Des crimes cachés, sans témoins, jusqu'à ce qu'un faux pas permette de démasquer le "Landru du Val-d'Oise”.

Les enquêteurs fouillent les corps de sa femme Christiane Pesquet et de l'agent immobilier Henri Franqui dans la maison du tueur en série français Bernard Pesquet, le 11 août 1976 à Pierrelaye.
Les enquêteurs fouillent les corps de sa femme Christiane Pesquet et de l'agent immobilier Henri Franqui dans la maison du tueur en série français Bernard Pesquet, le 11 août 1976 à Pierrelaye.
Crédit : AFP
L'INTÉGRALE - Bernard Pesquet : le landru du Val d'Oise
00:40:34
L'ENQUÊTE - Bernard Pesquet : un tueur sans regrets
00:13:37
Jean-Alphonse Richard

À l'été 1976, les Bergaud et leur employée ont été victimes d'un cambriolage qui a mal tourné. Les victimes n’ont pas eu le temps de se défendre. Les trois corps sont retrouvés dans une mare de sang et ont été abattues par des balles de calibre 7,65. Un coffre-fort a été ouvert, peut-être sous la menace du ou des cambrioleurs. Il ne contenait plus que de la paperasse. Les bijoux, l'argent et des pièces étrangères ont disparu.

Bernard Pesquet, installé dans le Val-d'Oise, est immédiatement suspecté par les enquêteurs. Son casier judiciaire est loin d'être vierge. Voleur à l'étalage dès 17 ans, il a été condamné à la prison à perpétuité pour le meurtre, à coups de barre de fer et de rasoir, de Julien Quibel en 1941. Le dossier indique aussi que sa femme, Christiane Ruaux, a disparu. 

Au domicile de Bernard Pesquet sont retrouvés certains des effets personnels du couple Bergaud. Présenté au juge de Nanterre, Jean Sarrieu, Bernard Pesquet est inculpé pour homicide volontaire et vol. Un mandat est délivré aux policiers pour fouiller de fond en comble le repère du "Landru du Val-d'Oise". Depuis la cave, un premier corps est découvert sous terre. La femme, réduite à l'état de squelette, va être identifiée comme l'épouse, Christiane Ruaux. L'homme retrouvé est Henri Francqui, l'amant Christiane. 

Au moment où on arrivait à accrocher son regard, là, on était pétrifié.

Claude Cancès

Bernard Pesquet a toujours démenti le triple meurtre de Neuilly et n'a reconnu que le double meurtre de son épouse et de son amant. Au procès, il n'a pas hésité à dresser lui-même son portrait de bienfaiteur, victime d'une épouse infidèle et d'une enfance traumatisante. "C'est une constante tentative de manipulation, maintenant reste à savoir jusqu'où il a manipulé. La question s'est posée : avait-il d'autres meurtres à son actif ?", relève Alain Hamon, journaliste, ancien reporter à RTL dans L'Heure du Crime. 

À écouter aussi

53 ans derrière les barreaux et il ne s'est jamais confié sur ses crimes, s'exonérant le plus possible de toute responsabilité. Interviewé dans L'Heure du Crime, Claude Cancès, ancien patron du 36 Quai des Orfèvres, se souvient des interrogatoires face au "Landru du Val-d'Oise”. "Pendant tous ces interrogatoires, il a passé son temps à regarder ses chaussures. Il fuyait nos regards, raconte-t-il au micro de RTL. "Et c'est au moment où on arrivait à accrocher son regard, là, on était pétrifié. Il fait partie des criminels sur lesquels on ne peut pas s'empêcher de se demander, comment peut-on devenir un criminel comme lui ?"

Vingt-cinq ans après sa dernière condamnation, Bernard Pesquet s'éteint le 10 mai 2009  à la maison d'arrêt de Fresnes, à l'âge de 87 ans. 

Les invités de "L'Heure du crime"

Claude Cancès, ancien patron du 36 Quai des Orfèvres, auteur du livre Histoire du 36 Quai des Orfèvres et de Commissaire à la Crim’ chez De Mareuil éditions.  
- Alain Hamon, journaliste, ancien reporter à RTL, auteur du livre Bonjour, on vient pour l’affaire ! chez JPO éditions. 


La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires