1 min de lecture Enquête

Arnaque à la webcam : deux hackers arrêtés pour "sextorsion"

VU DANS LA PRESSE - Deux hackers, qui ont tenté de piéger des millions de Français dans une vaste arnaque à la webcam, ont récemment été arrêtés par la section cybercriminalité de la police judiciaire.

Le siège de la police judiciaire de Paris.
Le siège de la police judiciaire de Paris. Crédit : Eric FEFERBERG / AFP
Maeliss
Maeliss Innocenti Journaliste

Entre l'été 2018 et 2019, deux hackers ont mis en place une grande arnaque à la webcam -qui ressemble à un chantage à la sextape. Ils ont envoyé près de 20 millions de mails à des Français, leur faisant croire qu'ils les avaient filmés en train de regarder du porno ou de se masturber grâce au piratage de leur webcam. En cybercriminalité, on appelle cette pratique de la "sextorsion" ou du "cryptoporno".

En échange de leur silence sur les petits secrets présumés de leurs victimes, les deux malfrats réclamaient de l'argent en bitcoins.

Face à cette menace, des milliers de personnes ont cru à un simple piratage de boîtes mails et ont fait un signalement sur le site Pharos. En tout, 28.000 signalements ont été réalisés, et 2.000 plaintes déposées.

Les deux individus, âgés de 21 ans, ont été récemment arrêtés. L'un en septembre, l'autre début décembre. L'enquête est en cours et est assez compliquée. "La problématique pour nous est d'avoir une visibilité claire sur ceux qui ont effectivement payé", a expliqué à franceinfo Catherine Chambon, sous-directrice de la lutte contre la cybercriminalité à la police judiciaire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Enquête Faits divers Arnaque
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants