2 min de lecture Connecté

Masquer les réponses indésirables sur Twitter, une fausse bonne idée ?

Le réseau social lance une fonctionnalité pour apaiser les débats sur la plateforme en laissant les utilisateurs masquer certains commentaires sous leurs tweets. Une initiative qui pourrait s'avérer contre-productive dans certaines situations.

Twitter compte environ 330 millions d'utilisateurs à travers le monde
Twitter compte environ 330 millions d'utilisateurs à travers le monde Crédit : http://maxpixel.freegreatpicture.com
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Twitter a une nouvelle parade pour endiguer la propagation des propos haineux sur son réseau. L’entreprise de Jack Dorsey a annoncé jeudi 21 novembre que tous ses utilisateurs peuvent désormais masquer les réponses qu’ils jugent indésirables sous leurs propres tweets. Twitter étend au monde entier une option expérimentée depuis plusieurs mois dans certains pays. L’objectif est de rendre les trolls moins visibles sur la plateforme en reléguant au second plan les commentaires insultants, déplacés, agressifs ou non pertinents.

La nouvelle option prend la forme d’un bouton situé à côté de chaque tweet. Plus qu’un simple "mute", qui dissimule tous les tweets d’un utilisateur, elle permet de masquer un message aux yeux de tous les autres utilisateurs. Les réponses ne disparaissent pas pour autant, elles sont déplacées dans un onglet dédié avec tous les autres tweets ainsi masqués.

Pour Twitter, il s’agit d’une "nouvelle manière utile de gérer vos conversations". "De cette façon, vous avez plus de contrôles sur les conversations que vous entamez", écrit le réseau dans un post de blog.

Les messages de trolls accessibles en un clic

Pour autant, certaines voix s’interrogent sur les effets pervers d’une telle initiative. Le fait de regrouper l’ensemble des tweets jugés indésirables par un utilisateur au sein d’une même section accessible de tous les utilisateurs pourraient en effet leur donner plus d’importance et alimenter une course au trolling. A l’inverse, les gens peuvent aussi l’utiliser pour faire taire les critiques ou étouffer les avis dissidents.

À lire aussi
La gamme Galaxy S11 devrait être déclinée en trois versions comme le Galaxy S10 Connecté
Le Galaxy S11 de Samsung pourra filmer en 8K

Sur Twitter, des utilisateurs pointent déjà les limites de la fonctionnalité en montrant comment elle peut faciliter la propagation d’arnaques ou de fausses informations en laissant les auteurs des publications dissimuler les réponses des utilisateurs soulignant qu’il s’agit d’un fake. 

Pour atténuer cet effet contre-productif, Twitter publie un message d’avertissement pour prévenir lorsque des réponses ont été masquées par l’auteur du message initial. Mais des utilisateurs ont indiqué qu’ils trouvaient la notification tellement envahissante qu’elle les incitait finalement à accorder plus d’attention aux messages indésirables qu'à l'information transmise par l'auteur de la publication.

"Pour l'avenir, nous travaillons sur de nouvelles possibilités de contrôle et une plus grande clarté sur nos règles au sein des espaces de conversation", a indiqué Twitter. En novembre 2016, l'entreprise s'était déjà attaquée aux problèmes de harcèlement ou de conduites abusives, en étendant la fonction "mute" ("masquer"), qui permet de réduire au silence les comptes de "trolls" ou d'utilisateurs envoyant des messages inappropriés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Twitter Réseaux sociaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants