1 min de lecture Jacqueline Sauvage

Jacqueline Sauvage : une accusée plus complexe qu'on ne le croit ?

Frédéric Chevallier, avocat général du procès de Jacqueline Sauvage, regrette dans une lettre ouverte publiée dans "Le Monde" le statut de symbole de cette femme ayant tué son époux de trois coups de fusil.

Revue de Presse - La Revue de Presse Amandine Bégot iTunes RSS
>
La Revue de Presse Crédit Image : HANDOUT / TF1 / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
BEGOT 245300
Amandine Bégot et Arièle Bonte

Jacqueline Sauvage est-elle devenue le symbole inadapté d'un majeur de société ? C'est ce qu'estime Frédéric Chevallier, avocat général lors du procès de cette femme graciée en 2016 par François Hollande après avoir été condamnée à 10 ans de réclusion pour avoir tué son époux violent de trois coups de fusil.

Dans une tribune publiée par Le Monde, cet homme évoque une accusée bien plus complexe que celle qu'on a bien voulu présenter, une réalité bien loin de celle véhiculée par ce gigantesque café du commerce que les réseaux sociaux fabriquent et entretiennent.

L'accusée qu'il a eu face à lui aux assises n'est pas "la femme soumise et sous emprise de ce tyran de Norbert", a-t-il écrit dans le quotidien français avant d'ajouter : "non, c'est une femme déterminée et moderne". 

Comment lutter contre les violences conjugales ?

Le magistrat précise qu'il n'est pas question de nier les violences dont elle a été victime "mais cet enfer relayé, craché, asséné, n'est pas celui que la vérité judiciaire de votre histoire établie", écrit-il à l'attention de Jacqueline Sauvage. "Lutter contre les violences inter-familiales ne peut passer par la violence criminelle dont vous vous êtes rendue coupable", conclut-il enfin. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jacqueline Sauvage Vidéo Médias
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants