1 min de lecture Faits divers

Isabelle Balkany sur RTL : "Ils ont menacé d'égorger mon mari"

DOCUMENT RTL - Isabelle Balkany revient sur l'agression dont a été victime son mari, Patrick Balkany.

>
Isabelle Balkany évoque l'agression de son mari au micro de RTL Crédit Image : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP | Crédit Média : Jean-Alphonse Richard | Durée : | Date :
Jean-Alphonse Richard
Jean-Alphonse Richard édité par Raphaël Bosse-Platière

Patrick Balkany a été agressé jeudi 5 septembre, à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), alors qu'il marchait en compagnie de son directeur de cabinet adjoint. Deux hommes l'ont alors violemment pris à partie. "Ils ont menacé de les égorger, de les tuer", raconte Isabelle Balkany au micro de RTL. 

"Ils ont été agressés par le président d'une ligue de défense des Africains, que nous connaissons hélas", poursuit la femme de Patrick Balkany. "Ils ont envahi la mairie de manière extrêmement brutale il y a environ quatre mois, soi-disant pour défendre une dame qui a des difficultés avec sa copropriété."

C'est lorsque cet homme a croisé l'édile de Levallois-Perret que les choses se sont envenimées, selon Isabelle Balkany. "Il a demandé pour la énième fois à mon mari s'il pouvait intervenir. Ce à quoi il a répondu très calmement 'non'. À ce moment là, ce monsieur et un autre les ont suivi ; ils ont commencé à les insulter verbalement, violemment ; à les serrer de très près ; jusqu'au moment où les policiers sont arrivés." Ce serait, selon elle, à ce moment-là qu'ils auraient "menacé de les égorger, de les tuer".

Les deux hommes ont été placés en garde à vue, a-t-on appris vendredi auprès du parquet de Nanterre et de source policière.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Patrick Balkany Levallois
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants