1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Intempéries en Belgique : la première échevine de Liège redoute une "situation dramatique"
2 min de lecture

Intempéries en Belgique : la première échevine de Liège redoute une "situation dramatique"

INVITÉE RTL - Christine Defraigne demande aux Liégeois de "ne pas se déplacer, de privilégier le télétravail, de ne pas venir en ville, de rester chez eux dans la mesure du possible".

Des habitants évacués à Liège le 15 juillet 2021
Des habitants évacués à Liège le 15 juillet 2021
Crédit : Franck Antson / RTL
A Liège, on redoute une "situation dramatique" après les intempéries
03:42
Carpentier-795x530
Stéphane Carpentier - édité par Marie Gingault

Allemagne, Luxembourg, Pays-Bas, Belgique, France : l'Europe est touchée des pluies diluviennes qui ont déjà causé la mort d'au moins 90 personnes. En Belgique, au moins neuf décès sont à déplorer et quatre personnes sont portées disparues. À Liège, le niveau de la Meuse reste élevé, ce qui laisse craindre à la première échevine de la ville, Christine Defraigne, "une situation assez dramatique". 

"À Liège la situation semble s'être stabilisée. Le niveau de la Meuse n'a pas augmenté, en tout cas dans le centre, aux environs des quais. La bonne nouvelle pour le moment, c'est qu'il ne pleut plus", rapporte la première adjointe à la mairie de Liège, qui compte 200.000 habitants. 

"C'était vraiment l'apocalypse", confie Christine Defraigne à RTL qui ajoute que la ville de Liège n'a pas affronté un tel évènement "semble-t-il depuis 1926". Elle demande aux Liégeois de "ne pas se déplacer, de privilégier le télétravail, de ne pas venir en ville, de rester chez eux dans la mesure du possible". "Aujourd'hui, la situation semble plus calme, mais de grâce restez chez vous, là où c'est possible, et ne circulez pas en ville. Prudence, sagesse, résilience et patience", plaide-t-elle.

La première échevine reste très inquiète pour certains de ses habitants : "Il y a des personnes qui sont restées dans le noir pendant deux jours au moins, sans électricité et donc ces personnes, si elles ont pu se réfugier aux étages c'est tant mieux, mais je crains évidemment une situation assez dramatique", confie-t-elle. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/