1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. INFO RTL - Les voisins de Delphine Jubillar confirment que sa voiture a changé de sens la nuit de sa disparition
4 min de lecture

INFO RTL - Les voisins de Delphine Jubillar confirment que sa voiture a changé de sens la nuit de sa disparition

De nouveau entendus par la juge d’instruction le mois dernier, le couple a réaffirmé que Delphine Jubillar garait toujours sa voiture dans le même sens, contrairement aux déclarations de son mari, et donné de nouveaux détails.

Delphine Jubillar, portée disparue dans le Tarn depuis le 16 décembre 2020
Delphine Jubillar, portée disparue dans le Tarn depuis le 16 décembre 2020
Crédit : Archives personnelles
INFO RTL - Les voisins de Delphine Jubillar confirment que sa voiture a changé de sens la nuit de sa disparition
00:01:35
Thomas Prouteau

C’est une des principales énigmes de l’enquête sur la disparition de Delphine Jubillar le 16 décembre 2020, dans laquelle son mari Cédric est mis en examen pour meurtre par conjoint. Est-ce que la voiture de l’infirmière, garée devant la maison du couple la nuit des faits, a été déplacée ? Selon nos informations, la juge chargée du dossier a de nouveau entendu, le 21 avril dernier, le couple de voisins qui habite juste en face de la maison de Cédric Jubillar, près de 16 mois après leur première audition.

Les deux quadragénaires sont catégoriques : dans la petite rue en pente où des places de parking sont matérialisées au sol, la petite 207 de Delphine Jubillar était garée capot vers le haut le soir qui a précédé la disparition, et capot vers le bas le lendemain matin. "J’en suis certain, je suis formel", répond le mari interrogé par la magistrate. Un changement de sens qui accrédite l’hypothèse que la voiture a été utilisée pendant la nuit de la disparition de la jeune mère de famille, ce que conteste fermement Cédric Jubillar. 

Ce n’est pas la première fois que cet élément potentiellement à charge apparaît dans l’enquête. Plusieurs voisins dont ce couple ont déjà affirmé que Delphine garait systématiquement sa 207 "capot vers le haut" alors que les gendarmes l’ont retrouvée "vers le bas" de lendemain de sa disparition. Cédric Jubillar au contraire soutient que l’infirmière se garait parfois dans un sens parfois dans l’autre selon l’endroit d’où elle arrivait, "capot vers le haut" en rentrant du travail le matin ou "capot vers le bas" en rentrant de l’école le soir. Les avocats du plaquiste ajoutent que le constat des gendarmes sur la position du véhicule a été fait en milieu de journée après la disparition ce qui ne permet pas d’affirmer qu’elle était "capot vers le bas" au petit matin.

Une nouvelle série de détails

Mais dans leur nouvelle audition, les voisins des Jubillar donnent une série de détails à l’appui de leurs affirmations. L'homme précise qu’il se garait toujours sur "la première place", en haut de la rue, Delphine Jubillar sur la deuxième juste en dessous. "Ce n’est jamais arrivé que je vois la voiture de Delphine garée dans le sens de la descente" assure-t-il, aussi bien le soir au retour du travail que le midi à l'heure du déjeuner. Le voisin affirme également se souvenir précisément du soir de la disparition car il est rentré tard du travail le 15 décembre 2020, à 21h15. Or il y avait couvre-feu. "J’avais peur de me faire 'mancher', je me suis dépêché quand je suis arrivé, elle était garée comme d’habitude".

À lire aussi

Le lendemain, lorsqu’il emmène sa fille à l’école vers 7h45, même souvenir précis, il constate que la 207 s’est "collée" à lui et se souviens avoir dit : "Tiens, ils se sont garés autrement !" . Il assure également avoir vu du "bordel" dans la voiture et le "siège auto", des choses qu’il "n’avait pas l’habitude" de voir quand elle était garée dans l’autre sens.

Une "audition importante"

C’est aussi ce siège bébé sur lequel la voisine se base pour étayer ses déclarations. La fille des Jubillar était alors âgée de six mois et leur fils de six ans. Selon le témoignage de cette femme, Delphine se garait toujours "capot vers le haut" pour une raison simple :  "Il y avait le siège auto de la petite, côté route. Il y a le trottoir et après un talus avec des ronces, en se garant dans ce sens, c'était plus facile pour elle de sortir sa fille, plutôt que de se prendre les ronces". Ce qui contredit totalement les déclarations de Cédric Jubillar sur les différentes façons de se garer de son épouse disparue. La voisine ajoute que les seuls moments où la 207 était garée dans le sens de la descente, c’est "lorsque Cédric conduisait".
 
Pour Mourad Battikh, l’avocat des proches de Delphine Jubillar, "cette audition récente est importante, elle vient fermer une porte : "On est sûr, aujourd’hui, que le véhicule a été bougé, c’est un élément à charge évidemment car ça induit l’idée selon laquelle Cédric Jubillar a utilisé le véhicule dans la nuit et l’a garé à sa manière le lendemain".

Alexandre Martin, un des avocats de Cédric Jubillar, balaye de nouveau ces éléments et affirme "qu’on sait que ce jour-là Delphine arrivait de l’école et s’est garée capot vers le bas", sans expliquer toutefois pourquoi de nombreux témoins attestent du contraire. L'avocat de la défense souligne que malgré toute une série d’analyses et de prélèvements effectués sur le véhicule, "aucune trace qu’un corps ait été transporté" n’a pu être relevée, qu’il n’y avait pas de boue sur les roues et que le moteur n’était pas chaud. 

Des arguments qui ne convainquent pas Maître Battikh qui souligne que Cédric Jubillar avait "l’intelligence de la main" du fait de son métier dans le BTP et qu'on "peut très bien imaginer qu’il a pu transporter le corps dans une bâche ou autre qui ne fasse pas faire apparaître de sang dans le véhicule."

Autre volet important du dossier, une confrontation est prévue demain entre Cédric Jubillar et l'ancien codétenu qui a affirmé devant les gendarmes que le mari de Delphine lui avait avoué le crime, ce qu’il a ensuite fermement démenti.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/