1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Incendie dans les Pyrénées-Orientales : une 8e victime extraite des décombres
1 min de lecture

Incendie dans les Pyrénées-Orientales : une 8e victime extraite des décombres

Après la découverte lundi de sept morts, les pompiers étaient à la recherche d'une femme de 66 ans, la dernière personne portée disparue à la suite de cet incendie survenu dans la nuit de dimanche à lundi.

Des secours près de l'incendie à Saint-Laurent-de-la-Salanque dans les Pyrénées-Orientales
Des secours près de l'incendie à Saint-Laurent-de-la-Salanque dans les Pyrénées-Orientales
Crédit : RAYMOND ROIG / AFP
Eléanor Douet & AFP

Le bilan du terrible incendie qui s'est produit à Saint-Laurent-de-la-Salanque s'alourdit encore ce mardi 15 février. Une 8e victime a été extraite des décombres par les secours, a indiqué le procureur de Perpignan. Après la découverte lundi de sept morts, dont deux enfants en bas âge, les pompiers étaient à la recherche d'une femme de 66 ans, la dernière personne portée disparue à la suite de cet incendie survenu dans la nuit de dimanche à lundi.


Vers 01h30, une explosion a endommagé plusieurs commerces et appartements, ensuite atteints par les flammes. Un bébé de quelques mois et un enfant de deux ans figurent parmi les victimes, surpris dans leur sommeil. Un homme, qui a sauté du 2e étage pour échapper aux flammes, a lui été grièvement blessé. 

L'enquête a débuté dès lundi 14 février. Aussitôt l'incendie maîtrisé, des gendarmes ont procédé à des constatations et des prélèvements. Ils ont été rejoints par des spécialistes de l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) et des experts en incendie. Une enquête pour "incendie volontaire ayant entraîné la mort" a été ouverte par le procureur de Perpignan, Jean-David Cavaillé.

La piste criminelle est en effet étudiée par les enquêteurs. Katia habite de l'autre côté de la rue, juste en face des immeubles qui ont été détruits. Elle s'est réfugiée dans la salle municipale où les gendarmes ont recueilli son témoignage. "J'ai vu quatre individus crier dans la rue. Ils étaient en train de dire qu'ils avaient mis le feu, alors j'ai regardé par la fenêtre qui criaient comme ça et après j'ai fermé et c'est là où j'ai entendu le boom, dit-elle en premier, avant de raconter ce qu'elle a dit aux enquêteurs : "j'ai tout dit, mais ils m'ont raconté qu'après visionnage des caméras que c'était trop flou et qu'ils avaient du mal à distinguer les visages".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.