1 min de lecture Justice

Incendie à la cathédrale de Nantes : enquête ouverte pour "incendie volontaire"

L'incendie qui a ravagé une partie de la cathédrale de Nantes samedi 18 juillet est dû à trois départs de feu distincts, de quoi ouvrir une enquête pour "incendie volontaire".

La cathédrale a connu un incendie plus grave encore en janvier 1972
La cathédrale a connu un incendie plus grave encore en janvier 1972 Crédit : AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
et AFP

Les Nantais se sont réveillés ce samedi 18 juillet avec les images de leur cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul en flammes. Très tôt, de la fumée s'est échappée de la bâtisse et une soixantaine de pompiers sont intervenus pour combattre un incendie jugé "important" par les représentants des soldats du feu de Loire-Atlantique. Très vite dans la matinée, le procureur de la République de Nantes a évoqué trois départs de feu. 

Dans la foulée, une enquête a été ouverte pour "incendie volontaire", a ajouté le magistrat Pierre Sennès. "À ce stade, une enquête est ouverte pour incendie volontaire, il n'y a pas de conclusion à tirer maintenant parce qu'on a encore beaucoup d'enquêtes à faire qui peuvent apporter des éléments nouveaux", a-t-il précisé.

Le feu, repéré par des passants peu avant 8 heures, a complètement ravagé le grand orgue à l'intérieur de la cathédrale gothique. L'incendie a été circonscrit par les pompiers vers 10 heures.

Ouvrir une enquête est "une question de bon sens"

"Quand vous arrivez sur un endroit où il y a un incendie, que vous voyez trois points de feu distincts, c'est une question de bon sens, vous ouvrez une enquête", a expliqué Pierre Sennès par téléphone à l'AFP, insistant sur le fait qu'"on ne peut pas laisser un événement comme celui-là sans qu'il y ait des investigations judiciaires".

À lire aussi
L'attaque à l'arme blanche de ce vendredi 25 septembre 2020 a eu lieu devant les anciens locaux de Charlie Hebdo, où se trouve l'agence Premières Lignes. test
Les infos de 7h30 - Le test osseux pour déterminer l'âge, une pratique controversée

Les enquêteurs nantais de la police judiciaire verront arriver depuis Paris un expert incendie du laboratoire de police technique et scientifique. Il sera chargé d'examiner les points de départs de feu et l'installation électrique de la cathédrale, a ajouté le procureur. Aucune personne n'a été mise en cause à ce stade de l'enquête, selon le procureur.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Patrimoine Cathédrale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants