1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Homme décapité en 1995 : l'épouse mis en examen pour meurtre
1 min de lecture

Homme décapité en 1995 : l'épouse mis en examen pour meurtre

Le 25 décembre 1995, le corps sans tête de Christophe Doire, un employé dans l'agroalimentaire de 28 ans, avait été retrouvé dans un fossé par des chasseurs.

Voiture de police (illustration)
Voiture de police (illustration)
Crédit : AFP / PHILIPPE HUGUEN
Étienne Bianchi & AFP

C'est un cold case qui pourrait connaître une avancée considérable. L'épouse d'un chasseur dont le corps avait été retrouvé décapité à Busset en 1995 (Allier) a été mise en examen jeudi 30 juin pour meurtre, a annoncé le parquet de Cusset.

La veuve de Christophe Doire a été "mise en examen du chef de meurtre" et "encourt une peine de 30 ans de réclusion criminelle", a déclaré le procureur de la République de Cusset Eric Neveu lors d'une conférence de presse. 

Le 25 décembre 1995, le corps sans tête de Christophe Doire, un employé dans l'agroalimentaire de 28 ans, avait été retrouvé dans un fossé par des chasseurs. L'homme, qui avait pu être identifié grâce à ses papiers et ses vêtements, avait disparu le 16 décembre précédent, après une soirée passée chez son frère. Il était reparti peu avant minuit en annonçant son intention d'aller à la chasse le lendemain. Sa voiture avait été retrouvée le 18 décembre à Cusset mais personne ne l'avait revu.

Dossier rouvert

Le dossier avait été rouvert en 2020 et de nouvelles investigations ont abouti mardi à l'interpellation de cette femme qui a été placée en garde à vue.

À écouter aussi

"Suite à son manque d'explications crédibles voire à son déni, notamment sur la situation de son couple", l'épouse aujourd'hui âgée de 56 ans a été déferrée jeudi après-midi devant les juges d'instruction devant lesquels "elle a continué à nier l'évidence", a précisé le magistrat.

"Des indices graves et concordants" mettent "en évidence sa participation dans le meurtre de Christophe Doire" mais "les circonstances précises de ce passage à l'acte nécessitent la poursuite des investigations" a-t-il souligné.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.