1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Iran : une jeune femme de 17 ans décapitée en pleine rue par son mari, qu'elle tentait de fuir
1 min de lecture

Iran : une jeune femme de 17 ans décapitée en pleine rue par son mari, qu'elle tentait de fuir

Moya Heydari, 17 ans, a été décapitée samedi en pleine rue par son mari pour "crime d'honneur". Il lui reprochait de lui être infidèle alors qu'elle tentait juste de le fuir car il la frappait régulièrement.

Photo d'illustration à Téhéran (Iran)
Photo d'illustration à Téhéran (Iran)
Crédit : STR / AFP
Iran : une jeune femme de 17 ans décapitée par son mari en tentant de le fuir
00:01:41
Hortense Crépin - édité par Théo Putavy

Elle tentait simplement de fuir cette vie. Mona Heydari, jeune iranienne de 17 ans, voulait échapper à son bourreau, son mari - un cousin avec lequel elle avait été mariée de force à 12 ans - qui la frappait régulièrement. Elle a été décapitée samedi 5 février en pleine rue dans la République islamique des mollahs pour "crime d'honneur". 

Mona Heydari était au préalable partie en Turquie pendant plusieurs mois avec son petit garçon de trois ans pour fuir les coups de son mari. Mais son père et son oncle l'ont convaincue de revenir, pour "le bien de son fils", en lui promettant qu'elle serait en sécurité.

Alors, Mona rentre en Iran. C'est là que l'horreur se produit : son mari, aidé de son frère, la décapite et publie une vidéo sur Internet. On le voit parader, tout sourire, en pleine rue avec dans sa main droite, un couteau et dans l'autre la tête de Mona - la tête de cette jeune fille tout juste jeune femme qu'il soupçonnait en fait d'adultère.

Une juridiction qui protège les assassins

Mais, le plus révoltant dans cette affaire restent les peines encourues par ses assassins. Les deux hommes ont été arrêtés mais peuvent très bien ne jamais aller en prison, cinq années tout au plus. En effet, la mort de cette mère de 17 ans est ce qu'on appelle en Iran un "crime d'honneur" : des homicides qui ne sont pas pénalisés par la République islamique.

À écouter aussi

Concrètement, un père, un frère, un oncle peuvent tuer une femme infidèle pour « laver » l’honneur de la famille. Des histoires comme celle-ci se produisent par centaines chaque année. L'espoir désormais réside dans le fait que celle de Mona Heydari change les choses car elle a suscité beaucoup de réactions et fait renaitre un débat sur la question du mariage précoce et sur cette loi ultra archaïque des "crimes d'honneur".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.