1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Herblay : le pronostic vital du plus jeune policier n'est plus engagé
1 min de lecture

Herblay : le pronostic vital du plus jeune policier n'est plus engagé

Les jours de l'agent de police le plus gravement touché lors de l'agression d'Herblay-sur-Seine, mercredi 7 octobre, ne sont plus comptés. Il reste cependant dans un état grave.

Un agent de la police nationale (illustration)
Un agent de la police nationale (illustration)
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Thomas Prouteau - édité par Quentin Marchal

Cinq jours après la violente agression contre deux policiers à Herblay-sur-Seine (Val-d'Oise), mercredi 7 octobre, le pronostic vital de l'agent de 30 ans le plus gravement blessé n'est plus engagé, selon une source judiciaire contactée par RTL. Il reste cependant dans un état très grave, a été opéré plusieurs fois, et pourrait avoir des séquelles, notamment dues à la fracture du crane infligée par ses agresseurs, en plus des balles reçues dans son corps. 

Les deux policiers, qui ont été "massacrés", selon les mots du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, étaient en repérage dans une voiture banalisée au moment des faits. Ils ont été sortis de la voiture et roués de coups par leurs trois agresseurs, qui ont ensuite pris leur arme de service et leur ont tiré dessus. Sept douilles et une cartouche avaient été retrouvées sur place. 

Vendredi, un homme s'est rendu à la police de Versailles, assurant être l'un des trois suspects. Il a cependant affirmé ne pas avoir du tout participé aux coups portés et encore moins aux tirs contre les fonctionnaires. Les deux autres agresseurs sont toujours recherchés.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/