2 min de lecture Hérault

Hérault : un collégien handicapé agressé sexuellement par deux élèves de sa classe

L'élève de 6e âgé de 12 ans a été agressé sexuellement par un de ses camarades, aidé d'un autre, en cours de sport le 4 juin dernier. L'auteur des faits a été exclu du collège.

Une classe de collège (illustration)
Une classe de collège (illustration) Crédit : DAMIEN MEYER / AFP
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini
et AFP

Un élève de sixième du collège de Saint-Gervais-sur-Mare (Hérault) a été exclu définitivement et un autre temporairement après une agression sexuelle contre un élève handicapé de leur classe. La gendarmerie a confirmé qu'une plainte a été déposée à Bédarieux par la mère de la victime.

Le 4 juin dernier, un élève de 6e du collège de cette commune située au nord de Béziers a été agressé sexuellement par un autre enfant âgé de 11 ans qui a été exclu définitivement tandis que celui qui a eu l'idée de ce geste a été exclu 10 jours. Confirmant "une agression à caractère sexuel", le rectorat n'a pas souhaité détailler les sanctions prises à l'égard de deux élèves "identifiés comme étant les agresseurs", en raison de leur jeune âge.

"Mon fils a été sali. Il a été la cible de brimades et de coups dès le début de l'année scolaire", a témoigné la mère de la victime. "Jamais le corps enseignant n'a réagi. Le jour des faits, ils ont enfoncé un bâton dans les fesses de mon fils alors que toute la classe se rendait à un cours de sport. Par chance, le professeur a tout de suite ramené tous les élèves dans l'établissement et en a avisé la direction. Cette dernière, en revanche, ne m'a absolument rien dit", s'insurge la mère de l'élève victime.

Victime de ce que les élèves appellent "le jeu de l'olive"

En fin de matinée, la mère a retrouvé son fils, victime de ce que les élèves appellent "le jeu de l'olive", et qui ne parvenait plus à s'asseoir. En larmes, il a expliqué ce qui lui était arrivé. "J'ai tout de suite pris attache avec le proviseur. Il a pris des mesures d'exclusion", raconte-t-elle, affirmant qu'elle et son fils sont depuis "victimes d'insultes et de menace de la part d'élèves" proches de l'agresseur.

À lire aussi
Le bouc capturé par les gendarmes. animaux
Hérault : les propriétaires d'un bouc qui a semé la panique sur l'autoroute recherchés

Selon la mère, après cette agression sexuelle, le rectorat a proposé d'envoyer la victime dans un autre collège situé à plus de 40 km ou de payer les frais de scolarité à domicile. "Je trouve que c'est honteux car, comme souvent, c'est la victime qui part et non ceux qui sont à l'origine des drames", a réagi la mère. "On est en contact avec cette famille depuis le début", a-t-on précisé au rectorat de Montpellier. "On est en discussion avec elle pour rechercher la meilleure solution" pour la rentrée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Hérault Agression sexuelle Collège
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants