1 min de lecture Faits divers

Hauts-de-Seine et Seine-Saint-Denis : nouvelle nuit de violences urbaines

Neuf personnes ont été interpellées dans la nuit de lundi à mardi dans l'agglomération parisienne après des violences urbaines.

Une poubelle incendiée à Villeneuve-la-Garenne.
Une poubelle incendiée à Villeneuve-la-Garenne. Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
William Vuillez
William Vuillez
et AFP

Deux jours après l'accident d'un motard impliquant la police à Villeneuve-la-Garenne, de nouvelles violences urbaines ont éclaté dans la nuit de lundi à mardi en banlieue parisienne. Neuf personnes ont été interpellées, a appris l'AFP auprès de la préfecture de police de Paris.

Ils ont été interpellées pour "détention d'engins incendiaires et participation à un groupement en vue de commettre des violences et ou des dégradations", a indiqué la préfecture de police. Sept personnes ont été arrêtées par la police à Clichy-la-Garenne et deux autres à Rueil-Malmaison, deux communes des Hauts-de-Seine. "Aucun blessé n'est à déplorer", a-t-on précisé de même source.
"Cette nuit, les forces de l'ordre ont été la cible de jets de projectiles et des dégradations, incendies de poubelles et de véhicules ont été constatés dans plusieurs communes des Hauts-de-Seine et de la Seine-Saint-Denis", a détaillé la préfecture sans donner le décompte des faits recensés.

Tirs de mortiers à Villeneuve-la-Garenne

À Villeneuve-la-Garenne, de premiers tirs de mortiers d'artifice ont été tirés peu avant minuit, selon des journalistes de l'AFP sur place. C'est ici, dans la nuit du samedi au dimanche 19 avril, que des échauffourées avaient éclaté après un accident de moto impliquant une voiture de police banalisée.

Un peu plus tôt, les incidents ont commencé dans la commune voisine d'Asnières, avec des tirs similaires. Des feux de poubelle et de véhicules à Asnières et Nanterre ont aussi signalé.
En Seine-Saint-Denis, des poubelles ont été incendiées à Aulnay-sous-Bois et Saint-Denis vers 22h30. À Saint-Denis, la situation est redevenue plus calme peu après 23h00, a indiqué à l'AFP la préfecture. "Il n'y a pas eu d'affrontements avec les forces de l'ordre", a-t-elle précisé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Banlieue Violences
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants