1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Hautes-Alpes : sursis pour un chauffeur VTC qui transportait des migrants contre de l'argent
1 min de lecture

Hautes-Alpes : sursis pour un chauffeur VTC qui transportait des migrants contre de l'argent

Un chauffeur VTC, qui exerce dans le Rhône, a été condamné à six mois de prison avec sursis. L'homme transportait des migrants pour rembourser ses dettes.

Le symbole de justice (illustration)
Le symbole de justice (illustration)
Crédit : INA FASSBENDER / AFP
Florise Vaubien

Jeudi 10 décembre, un homme de 42 ans était entendu au tribunal correctionnel de Gap (Hautes-Alpes) après avoir transporté des migrants depuis l'Italie contre de l'argent. Une famille tunisienne aurait ainsi payé 500 euros pour se rendre en France, explique Le Dauphiné Libéré

Retour sur les faits. Le 10 novembre dernier, en fin de soirée, les forces de l'ordre contrôlent le chauffeur, qui exerce dans le Rhône, à son retour d'Italie. Les cinq passagers à bord n'ont aucun document qui leur autorise l'entrée sur le territoire français. Dans un premier témoignage, l'accusé explique qu'il était parti à Turin après une dispute conjugale : à son retour, il aurait pris la famille en auto-stop

Mais devant le tribunal, le suspect change de version. Il évoque une "erreur'', des problèmes financiers et un "surrendettement" lié à la crise sanitaire du coronavirus, rapporte le quotidien régional Ouest France. Une "situation économique de désespoir" estime son avocat pour justifier le geste de son client, tout en assurant que ce dernier ne récidivera pas.

L'homme a finalement écopé d'une peine de six mois de prison avec sursis. Une condamnation assortie d'une interdiction de "paraître dans les départements frontaliers" et de deux mois de suspension du permis de conduire.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/