1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Guy Georges : un tueur en série face à ses victimes
1 min de lecture

Guy Georges : un tueur en série face à ses victimes

PODCAST - Dans les années 90, Guy Georges a violé et tué sept femmes, à Paris. Sa traque aura duré 7 ans avant d'être arrêté en 1998 par la Crim à la sortie d'une station de métro.

Photo diffusée le 26 mars par la police, du "suspect numéro 1" dans l'affaire du tueur de l'est parisien, identifié comme Guy Georges
Photo diffusée le 26 mars par la police, du "suspect numéro 1" dans l'affaire du tueur de l'est parisien, identifié comme Guy Georges
Crédit : COR / AFP
L'INTÉGRALE - Guy Georges : un tueur en série face à ses victimes
45:25
L'ENQUÊTE - Guy Georges : le tueur de l'est parisien
18:07
Jean-Alphonse Richard & Marie Bossard

Le 26 janvier 1991, peu après minuit, la brigade criminelle est appelée pour un homicide dans une chambre de bonne au cœur du quartier de Montparnasse. Ils découvrent une jeune fille blonde qui gît en travers du lit. Elle est en partie dénudée, son visage est maculé de sang et ses habits ont été arrachés. La victime est une étudiante en lettres à la Sorbonne. Elle a 19 ans et se nomme Pascale Escarfail. Elle a été violée et égorgée. Le meurtrier de Pascale a commis un crime d'une sauvagerie inouïe, mais n'a pas laissé de trace : pas d'empreintes, ni ADN. L'enquête tourne en rond et finit par se perdre.

Le 9 janvier 1994, Cathy Rocher, assistante marketing est braqué dans un parking par un homme. Il veut son argent et lui annonce qu'il va la violer. Elle reçoit dix coups de couteau à la gorge. Le 7 novembre 1994, c'est Elsa Benady qui est retrouvée morte dans sa voiture par son frère. Elle a été tuée de la même façon que Cathy Rocher. Les policiers établissent une concordance et disposent d'une empreinte digitale.

Le 9 décembre 1994, c'est Agnès Nijkamp, 32 ans, qui est retrouvé morte dans son appartement. Cette fois-ci le tueur à laissé de nombreuses traces lors de l'agression sexuelle, ainsi que de nombreux indices qui permettront d'identifier le tueur. Le 16 juin 1995, Elisabeth Ortega est agressée chez elle, mais parvient à s'enfuir. Elle devient un témoin précieux parce qu'elle a vu son visage.

Nos invités

Patricia Tourancheau, journaliste spécialiste des affaires criminelles, réalisatrice et auteure de "Guy Gorges, la traque" aux éditions Pluriel.
Jean-Pierre Escarfail, père de Pascale Escarfail, victime de Guy Georges

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/