1 min de lecture Faits divers

Gironde : un forcené tué par le GIGN après avoir tiré plusieurs coups de feu

Un homme de 53 ans a été abattu par le GIGN dimanche 10 mai à Saint-Christoly-Médoc, après avoir tiré plusiuers fois sur les gendarmes.

Des membres du GIGN en intervention (illustration)
Des membres du GIGN en intervention (illustration) Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

C'est une journée agitée qu'ont connue les habitants de Saint-Christoly-Médoc (Gironde), dimanche 10 mai. En effet, l'un d'entre eux s'est rendu chez son voisin dans la matinée et l'a blessé à la main avec un couteau. Les cris de la victime ont alerté le voisinage qui a appelé la gendarmerie de Lesparre-Médoc. Arrivés sur les lieux, les militaires ont été la cible de tirs de fusil de chasse du forcené de 53 ans. 

Selon Le Parisien, d'autres gendarmes ont été appelés en renfort car les échanges de tirs se passaient dans une impasse, il était difficile de maîtriser le tireur retranché. L'un des gendarmes a même été blessé, précise Sud-Ouest. Il a enfin été décidé de faire appel au GIGN, après avoir verrouillé les accès au bourg. 

À la suite de deux heures de négociations, et alors que le forcené n'avait rien cédé, il semble qu'il ait eu en tête de tirer encore une fois en visant l'un des membres du groupe d'intervention. Mais il n'a pas eu le temps d'ouvrir le feu, le GIGN l'a abattu avant. Tué sur le coup, les raisons de son action restent inconnues. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Gironde GIGN
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants