3 min de lecture Médias

"Gilets jaunes" : qui est Gaspard Glanz, le journaliste arrêté lors de l'acte 23 ?

Le fondateur de la société de production Taranis News sera jugé le 18 octobre prochain à Paris pour "outrage sur personne dépositaire de l'autorité publique".

Le journaliste indépendant Gaspard Glanz a été interpellé samedi 21 avril pour outrage
Le journaliste indépendant Gaspard Glanz a été interpellé samedi 21 avril pour outrage Crédit : Zakaria ABDELKAFI / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

Il a passé 48 heures en garde à vue. À sa sortie lundi 22 avril peu après 20h30, le journaliste indépendant Gaspard Glanz n'en restait pas moins déterminé. "Je couvrirai les manifestations de samedi et du 1er mai, malgré les interdictions, parce que je suis journaliste et que je travaille, et que j'habite Paris", a-t-il déclaré. 

Interpellé lors de l'acte 23 des "gilets jaunes", il s'est vu remettre lundi une convocation pour être jugé le 18 octobre au tribunal de Paris pour "outrage sur personne dépositaire de l'autorité publique". D'ici cette date, il est interdit de paraître à Paris tous les samedis et le 1er mai, conformément aux réquisitions du parquet, a indiqué son avocat Me Raphaël Kempf. Une décision qui sera contestée, car elle "porte atteinte à la liberté de la presse et à celle de travailler", a indiqué Me Kempf. 

Spécialiste de la couverture des mouvements sociaux

Gaspard Glanz, 32 ans, s'est spécialisé dans la couverture des mouvements sociaux, et notamment de la mobilisation des "gilets jaunes". En 2012, il fonde Rennes TV, devenue depuis la société de production Taranis News. Un "média qui s’intéresse à la foule en général : les festivals, les manifestations, les rassemblements. On fait ce que j’appelle du "street journalism", un journalisme urbain, pour les jeunes, car 90% des visiteurs de notre site ont entre 17 et 35 ans", expliquait-il à nos confrères de l'Obs il y a trois ans. 

À lire aussi
Une femme devant sa télévision (illustration) Connecté
IPTV : le piratage du foot et des séries à petit prix qui inquiète les autorités

Celui qui affirme collaborer régulièrement avec des médias français et internationaux rend notamment compte des manifestations à travers des vidéos, filmées au plus près des affrontements entre manifestants et forces de l'ordre. Une pratique qui lui a déjà valu trois interpellations (en 2015 lors de la COP21, deux fois en 2016 lors de la mobilisation contre la loi travail et dans la jungle de Calais). 

Fiché S car "susceptible de se livrer à des actions violentes"

Dans le cadre de son contrôle judiciaire suivi après son arrestation à Calais pour "vol d'un talkie-walkie" et "injures et diffamation envers les forces de l'ordre", il apprend qu'il est fiché S. Comme l'explique Franceinfo, il figure dans le fichier des personnes recherchées au motif de "sûreté de l'État". Il y est qualifié d'"individu membre de la mouvance anarcho-autonome (ou proche de la mouvance d'extrême gauche radicale) susceptible de se livrer à des actions violentes".

Samedi 20 avril 2019, son arrestation a suscité la polémique. Sur une vidéo diffusée sur YouTube, on voit Gaspard Glanz apostropher les forces de l'ordre et affirmer avoir été visé par une grenade de désencerclement. Le journaliste leur fait ensuite un doigt d'honneur après avoir été poussé par un policier. 

"On est choqué par la répression générale qui s'abat sur beaucoup de journalistes depuis le début du mouvement des gilets jaunes", a déclaré lundi 22 mai Dominique Pradelié, secrétaire générale du Syndicat national des journalistes (SNJ). "Des dizaines de plaintes ont été déposées par des journalistes contre des forces de l'ordre", a-t-elle ajouté, estimant que l'arrestation de Gaspard Glanz était "inadmissible".

Une pétition en soutien

Le journaliste a bénéficié de nombreux soutiens. Une pétition a notamment été lancée dimanche 21 avril. Elle réclamait sa libération et le retrait de sa fiche S. À 13h ce mardi 23 avril, elle recueillait plus de 26.500 signatures. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médias Gilets jaunes Journaliste
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797483520
"Gilets jaunes" : qui est Gaspard Glanz, le journaliste arrêté lors de l'acte 23 ?
"Gilets jaunes" : qui est Gaspard Glanz, le journaliste arrêté lors de l'acte 23 ?
Le fondateur de la société de production Taranis News sera jugé le 18 octobre prochain à Paris pour "outrage sur personne dépositaire de l'autorité publique".
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/gilets-jaunes-qui-est-gaspard-glanz-le-journaliste-arrete-lors-de-l-acte-23-7797483520
2019-04-23 15:28:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Zp0PLe3CQUAxzryCVdS2YA/330v220-2/online/image/2019/0422/7797479938_le-journaliste-independant-gaspard-glanz-a-ete-interpelle-samedi-21-avril-pour-outrage.jpg