1 min de lecture Gilets jaunes

"Gilets jaunes" : le temple des francs-maçons de Tarbes saccagé en marge de l'acte 17

Un groupe de manifestants s'est introduit dans le temple de l'obédience maçonnique du Grand Orient dans la nuit du samedi 9 au dimanche 10 mars.

Des "gilets jaunes" manifestent à Caen le 12 janvier 2019. (illustration)
Des "gilets jaunes" manifestent à Caen le 12 janvier 2019. (illustration) Crédit : CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
et AFP

"Après les juifs, les francs-maçons... Quand la bêtise rivalise avec l'intolérance la plus crasse". C'est par ces mots que le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a vivement condamné la dégradation du temple maçonnique de Tarbes par des "gilets jaunes", dans la nuit du samedi 9 au dimanche 10 mars, en marge de l'acte 17 du mouvement

Selon La Dépêche du Midi, qui a révélé l'affaire, vers minuit "alors qu'il ne restait qu'une petite centaine de "gilets jaunes" dans le centre-ville", un individu masqué a arraché l'interphone de la loge maçonnique du Grand Orient de France, avant de s'introduire dans le bâtiment dont il a ouvert le portail. "Plusieurs personnes se sont engouffrées dans les lieux dans un bruit de vitres brisées pour un saccage qui aura duré seulement quelques minutes", rapporte encore le quotidien régional. 

Meubles renversés, objets cassés, peinture noire déversée... Les dégâts matériels sont importants. Il n'y aurait cependant pas eu de vol, indique France Bleu.

La Grande Loge Mixte de France déplore, dans un communiqué de presse, des "actes inqualifiables (qui) s'inscrivent dans un contexte de déferlement de menaces et propos haineux à l'encontre des francs-maçons". 

À lire aussi
Jacline Mouraud, devenue un symbole du mouvement des gilets jaunes, dans l'Ouest de la France le 13 novembre 2018. Bretagne
Municipales : la candidature de l’ex-"gilet jaune" Jacline Mouraud refusée

"Le combat doit être encore plus ardent contre tout ce qui contribue à éroder le pacte social : remise en cause des valeurs et des principes républicains, régressions sociales, précarité, repli sur soi et dérives communautaristes", poursuit le texte de cette loge mixte créée en 1982 avec le soutien du Grand Orient de France.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gilets jaunes Hautes-Pyrénées Tarbes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants