1 min de lecture Faits divers

"Gilets jaunes" : des échauffourées près de Nantes aux abords du centre Atlantis

En marge de l'acte 17 des "gilets jaunes", des échauffourées ont éclaté aux abords de Nantes, près du centre-commercial Atlantis. Deux personnes ont été interpellées.

Des manifestants à Nantes, lors de l'acte 16 des "gilets jaunes" le 2 février
Des manifestants à Nantes, lors de l'acte 16 des "gilets jaunes" le 2 février Crédit : Fred TANNEAU / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

Des tensions à Nantes. Des échauffourées ont éclaté ce samedi 9 mars, en début d'après-midi, aux abords du centre-commercial Atlantis dans la banlieue ouest de Nantes. Deux interpellations ont par ailleurs été réalisées, a annoncé la préfecture.  

Lors de cet acte 17 des "gilets jaunes", les manifestants s'étaient rassemblés plus tôt sur le rond-point de la porte d'Armor, près du centre commercial avant de se diriger vers le centre lui-même, où ils ont dressé des barricades avec des chariots.

"Nous ne souhaitons pas qu'ils rentrent dans le centre. Les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser ces 'gilets jaunes' qui circulent par petits groupes de quelques dizaines et non en cortège dans cette zone et sur la nationale 444 qui mène à Vannes et Saint-Nazaire", a déclaré la préfecture. 


Un mouvement social qui perturbe fortement le trafic sur la nationale 444. "Le trafic est fortement perturbé et les conditions de circulation sont soumises à changements récurrents. Des congestion sont actuellement observées sur plusieurs kilomètres dans le sens Vannes-Nantes", a expliqué Bison Futé, qui conseille d'éviter le secteur.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Gilets jaunes Manifestations
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants