1 min de lecture Faits divers

Franche-Comté : une aide-soignante soupçonnée d'avoir drogué ses collègues

VU DANS LA PRESSE - Une aide-soignante de l'hôpital Nord Franche-Comté a été exclue après avoir été soupçonnée de droguer ses collègues. Le parquet de Belfort a ouvert une enquête pour "administration de substance nuisible".

L'hôpital Nord Franche-Comté à Trévenans.
L'hôpital Nord Franche-Comté à Trévenans. Crédit : Capture d'écran Google Maps
Marie Gingault
Marie Gingault

Une aide-soignante de l'hôpital Nord Franche-Comté, à Trévenans, a été exclue après de lourds soupçons pesant sur elle. Cette dernière était suspectée de droguer ses collègues du service réanimation, à leur insu. Le parquet de Belfort a ouvert une enquête pour "administration de substance nuisible".


"On a croisé les dates où on se sentait mal avec le planning du service et il a fallu se rendre à l’évidence : à chaque fois que cela se produisait, il y avait toujours la même personne de service", indique l'une des victimes présumées. Ainsi, les collègues de l'aide-soignante soupçonnée ont décidé d'installer un téléphone portable pour filmer le réfrigérateur où se trouvait les boissons des soignants

De "l'eau bénite" pour protéger ses collègues

Les images sont accablantes : "On y voit une aide-soignante de notre équipe ouvrir nos bouteilles et y verser un liquide à l’aide d’une seringue", raconte l'une de ses anciennes collègues. "Il paraît que lorsqu’elle a été interrogée, elle a dit que c’était de l’eau bénite pour nous protéger", a t-elle précisé à nos confrères.

L'aide-soignante mise en cause dans cette histoire a perdu son poste à l'hôpital peu de temps après les faits et a également été exclue de la fonction publique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Hôpitaux Franche-Comté
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants