1 min de lecture Viol

Extinction Rebellion : un militant accuse des policiers de viol, une enquête ouverte

Un jeune homme de 23 ans, militant d'Extinction Rebellion, accuse des policiers de l'avoir frappé puis inséré une matraque dans l'anus le 19 septembre dernier, lors d'une action près de l'Élysée.

Un drapeau d'Extinction Rebellion pendant une manifestation pour le climat à Paris, en octobre 2019.
Un drapeau d'Extinction Rebellion pendant une manifestation pour le climat à Paris, en octobre 2019. Crédit : Thomas SAMSON / AFP
Marie Gingault
Marie Gingault et AFP

Lundi 5 octobre, un militant d'Extinction Rebellion a déposé plainte pour viol. Il accuse des policiers de l'avoir agressé sexuellement lors d'une action près de l'Élysée le 19 septembre dernier. Le parquet de Paris à ouvert une enquête.

Le 20 septembre, un jeune homme de 23 ans, se présentant comme étant un militant d'Extinction Rebellion (un mouvement social écologiste), a diffusé une vidéo sur les réseaux sociaux dans laquelle il accuse des policiers de l'avoir frappé puis d'avoir introduit une matraque dans son anus. 

Les faits se seraient produits la veille, lors d'une action près de l'Élysée à laquelle il participait avec plusieurs autres militants. Le parquet de Paris a donc ouvert une enquête pour "violences et viol par personne dépositaire de l'autorité publique". Ouverte le 2 octobre, celle-ci a été confiée à l'Inspection générale de la police nationale (IGPN)", a indiqué le parquet de Paris, confirmant une information de Libération.

"On était en route pour une action Extinction Rebellion non-violente, écolo, jusqu'à ce que la police nous tombe dessus" et disperse le petit groupe, raconte le jeune homme, qui est enseignant à Marseille. "Je me suis fait défoncer (...) J'ai une côte pétée", ajoute-t-il torse nu, une bande couvrant son ventre.

À lire aussi
Christophe Girard le 2 avril 2019 à Paris. justice
Christophe Girard : l'enquête pour "viol" classée pour cause de prescription

Selon une source proche du dossier, le jeune homme doit se rendre dans une unité médico-judiciaire afin de faire établir ses blessures.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Viol Enquête Police
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants