2 min de lecture Justice

Explosion de la rue de Trévise : la mairie de Paris et un syndic mis en examen

La Mairie de Paris ainsi qu'un syndic ont été mis en examen dans l'affaire de l'explosion de la rue de Trévise, qui avait fait quatre morts en janvier 2019 dans le IXe arrondissement de la capitale.

Une semaine après la mort de 4 personnes lors d'une explosion à Paris, rue de Trévise, une enquête est en cours pour déterminer ce qui est à l'origine de la fuite de gaz.
Une semaine après la mort de 4 personnes lors d'une explosion à Paris, rue de Trévise, une enquête est en cours pour déterminer ce qui est à l'origine de la fuite de gaz. Crédit : Thomas SAMSON / AFP
Aude Solente et AFP

En janvier 2019, une explosion avait ravagé la rue de Trévise à Paris et causé la mort de quatre personnes. D'après des sources judiciaires et des proches du dossier, la mairie de Paris et le syndic de copropriété de l'immeuble devant lequel s'était produite l'explosion ont été mis en examen respectivement le 8 et 11 septembre

Au printemps dernier, un rapport d'experts avait mis en cause les responsabilités de la ville de Paris et du syndic. Tous deux ont à présent été mis en examen pour "homicides et blessures involontaires" ainsi que pour "destruction, dégradation ou détérioration par l'effet d'une explosion ou d'un incendie". L'entreprise chargée d'effectuer des travaux sur le trottoir de l'immeuble, qui s'affaissait, a pour sa part été placée sous le statut intermédiaire de témoin assisté.

À la suite de cette décision de justice, Maître Sabrina Goldman, avocate de la mairie, a déclaré que la ville de Paris contestait "complètement l'analyse et les conclusions des experts". Elle ajouté également que la Mairie n'estimait n'avoir "commis aucune faute en lien avec cet accident".

Maître Olivier Morice, avocat de 17 parties civiles dans ce dossier, a de son côté salué cette double décision."C'est la suite logique du dépôt du rapport d'expertise qui mettait en cause la Mairie et le syndic qui conduit à ces mises en examen. Il est maintenant impératif que la mairie de Paris prenne toutes ses responsabilités" a-t-il déclaré.

L'explosion avait ravagé la rue

À lire aussi
Agnès Le Roux disparu en 1977 l'heure du crime
Nice : la disparition de l'héritière du Palais de la Méditerranée

Le samedi 12 janvier 2019 au matin, une très forte explosion avait soufflé cette rue du IXe arrondissement. L'explosion avait tué quatre personnes, dont deux pompiers, fait 66 blessés et quelque 400 sinistrés.

Dans leur rapport rendu le 30 mai dernier, les experts mandatés par les juges d'instruction chargés de l'enquête avaient mis en cause un "défaut de vigilance" de la mairie, estimant que l'explosion aurait pu être évitée si la municipalité avait recherché la cause de l'affaissement du trottoir.

Selon les experts, le syndic de copropriété aurait, de son côté, dû faire "procéder en urgence à la réparation du collecteur d'eaux usées de l'immeuble". Une telle mesure aurait empêché l'infiltration des eaux dans le sol, à l'origine de l'affaissement puis de la rupture d'une canalisation de gaz.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Paris Explosion
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants