1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Euro 2016 : l'UEFA reconnaît des "problèmes de séparation" lors d'Angleterre-Russie à Marseille
2 min de lecture

Euro 2016 : l'UEFA reconnaît des "problèmes de séparation" lors d'Angleterre-Russie à Marseille

L'instance organisatrice de la compétition de football a ouvert une procédure disciplinaire contre la fédération russe pour les incidents impliquant ses supporters au stade lors du match Angleterre-Russie.

Des scène de violence ont éclaté au Vélodrome à Marseille lors du match opposant l'Angleterre à la Russie, samedi 11 juin.
Des scène de violence ont éclaté au Vélodrome à Marseille lors du match opposant l'Angleterre à la Russie, samedi 11 juin.
Crédit : Ariel Schalit/AP/SIPA
Anne-Sophie Blot & AFP

Alors que des affrontements ont éclaté dans les travées du stade Vélodrome peu après le coup de sifflet final du match opposant l'Angleterre à la Russie, samedi 11 juin, L'UEFA a reconnu dimanche "des problèmes de séparation" entre supporters. L'instance organisatrice de l'Euro 2016 promet  un "dispositif renforcé" du personnel de sécurité dans les stades de l'Euro-2016 en "collaboration avec les autorités françaises". 

La journée précédant la rencontre a été émaillée de violences dans le centre de Marseille entre plusieurs centaines de supporters, notamment de nationalité anglaise, russe et française, faisant 35 blessés, dont un Anglais qui se trouvait entre la vie et la mort jusqu'à la fin de la soirée. L'UEFA ne gère que les incidents dans les stades, ce qui se déroule autour relève des autorités du pays hôte. Mais l'instance européenne du football a toutefois exprimé son "plus grand dégoût" des violences survenues dans le centre de Marseille en marge de cette rencontre classée à risque. Dix personnes ont été placées en garde à vue après ces rixes.

Procédure disciplinaire contre la Russie

L'UEFA a également fait part de ses "préoccupations sérieuses" devant les incidents à la fin d'Angleterre-Russie (1-1) au Vélodrome. "Ce type de comportement est totalement inacceptable et n'a pas de place dans le football", indique encore l'Union européenne du football. Elle a d'ailleurs ouvert dimanche une procédure disciplinaire contre la fédération de Russie pour les incidents impliquant ses supporters au Vélodrome à la fin du match. Il est reproché aux Russes des "perturbations" dans les tribunes, un "comportement raciste" et le lancer de "fumigènes" et de "projectiles". L'instance disciplinaire de l'UEFA examinera ce dossier le 14 juin.  

De son côté, Laurent Nunez, préfet de police de Marseille, a déclaré au micro de RTL que les forces de police avaient séparé les flux et que les supportes étaient entrés dans le stade par des entrées différentes"."Pas de constat d'échec" a assuré pour sa part Antoine Boutonnet, chef de la Division nationale de la lutte contre le hooliganisme. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
pub
pub
pub
En Direct
/