1 min de lecture Faits divers

Eure : il viole sa belle-soeur handicapée et la met enceinte

VU DANS LA PRESSE - Alcoolisé, il aurait profité de la déficience mentale de sa belle-sœur. Sa compagne, et sœur de la victime, pourrait aussi avoir joué un rôle dans cette affaire.

Une cour d'assises (illustration)
Une cour d'assises (illustration) Crédit : PASCAL GUYOT / AFP
Leia Hoarau
Leia Hoarau
Journaliste

C'est une histoire sordide. Un homme de 45 ans a été remis en liberté après avoir passé 20 mois à la maison d'arrêt de Caen. Condamné en 1998 pour blessures involontaires et conduite en état d'ébriété, il demeure néanmoins en examen pour "viol sur personne particulièrement vulnérable" et "violences volontaires", révèle Paris Normandie.

Les faits ont été révélés en janvier 2017 grâce à la directrice d'un établissement accueillant des personnes handicapées. Elle s'est en effet rendue à la brigade de gendarmerie pour une de ses pensionnaires, Rebecca, tombée enceinte. Selon elle, cette grossesse relevait d'une relation sexuelle contrainte. 

En décembre 2016, alors que Rebecca passait le week-end chez sa sœur Camille, compagne du suspect, ce dernier était très alcoolisé. Rebecca, à la "déficience mentale profonde", selon les dires de l'avocat général Patrice Lemonnier, "ne pouvait pas consentir à un rapport sexuel". 

À lire aussi
La rivière l'Oise, qui passe dans la ville de Neuville-sur-Oise Île-de-France
Val-d'Oise : le corps d'une femme découvert dans une valise dans la rivière

Des violences physiques

L'enquête avait alors mené au beau-frère de Rebecca qui a d'abord nié les faits. Au vu des expertises génétiques qui le désignaient comme le père de l'enfant, il a finalement avoué une relation sexuelle avec sa belle-sœur, mais a déclaré que cette dernière était consentante.

Deux mois plus tard, des ecchymoses apparaissent sur le bas-ventre de la jeune femme, qui laissent penser à des séries de coups de poing et de pied. Les enquêteurs n'ont pas encore pu déterminer la personne à l'origine des coups : est-ce le suspect ou sa compagne ? Ils s'accusent mutuellement.

Un IVG est finalement décidée pour Rebecca. Le suspect comparaîtra bientôt devant la Cour d'assises de l'Eure. Il encourt jusqu'à 20 ans de réclusion criminelle. L'enquête doit encore déterminer le rôle de sa femme : sera-t-elle jugée pour "non-dénonciation de crime" ou "violences volontaires" ? En attendant, Rebecca a été prise en charge par un centre spécialisé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Justice Eure
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797273017
Eure : il viole sa belle-soeur handicapée et la met enceinte
Eure : il viole sa belle-soeur handicapée et la met enceinte
VU DANS LA PRESSE - Alcoolisé, il aurait profité de la déficience mentale de sa belle-sœur. Sa compagne, et sœur de la victime, pourrait aussi avoir joué un rôle dans cette affaire.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/eure-il-viole-sa-belle-soeur-handicapee-et-la-met-enceinte-7797273017
2019-03-23 01:05:31
https://cdn-media.rtl.fr/cache/PWju39ptEKkq7g9vIDZzbA/330v220-2/online/image/2019/0208/7796494582_une-cour-d-assises-illustration.jpg