1 min de lecture Agression sexuelle

Éric Bergeron, réalisateur de films d'animation, mis en examen pour viol

Éric Bergeron a réalisé les films d'animation "Un monstre à Paris" et "Gang de requins". Mis en examen pour viol, sa victime présumée s'est suicidée en 2017.

Éric Bergeron, réalisateur du film "Un monstre à Paris", mis en examen pour viol.
Éric Bergeron, réalisateur du film "Un monstre à Paris", mis en examen pour viol. Crédit : VALERY HACHE / AFP
Bastien Hauguel et AFP

Éric Bergeron, réalisateur des films d'animation Un monstre à Paris, Gang de requins ou encore La Route d'Eldorado, a été mis en examen le 2 janvier pour viol dans le cadre d'une affaire remontant à 2007, a appris l'Agence France-Presse auprès du parquet d'Aix-en-Provence. Selon Achille Kiriakides, procureur de la République d'Aix-en-Provence, le cinéaste âgé de 54 ans, qui réside dans les Bouches-du-Rhône, a été placé sous contrôle judiciaire.

D'après le magazine spécialisé Le Film Français, la plaignante travaillait dans l'équipe de production du film Un monstre à Paris, sorti vers la fin de l'année 2011. Elle s'était suicidée en 2017. 

Éric "Bibo" Bergeron avait aussi réalisé le clip de la chanson La Seine, chanson phare du film, qui a reçu La Victoire de la Musique 2012 du meilleur clip de l'année. Il est également le co-réalisateur de Gang de Requins, sorti en 2004, qui lui a valu une nomination à l'Oscar du meilleur film d'animation en 2005. Il a par ailleurs officié en tant qu'animateur sur plusieurs grosses productions américaines, comme Fievel au Far West (1991) ou encore Bee Movie : Drôle d'abeille (2007). 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Agression sexuelle Justice Cinéma
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants