1 min de lecture Femmes

Emile Louis, le bourreau des disparues de l'Yonne

PODCAST - Entre 1975 et 1990, une vingtaine de jeunes femmes disparaissent dans l'Yonne. Emile Louis va être condamné 20 ans plus tard pour les meurtres de 7 d'entre elles.

Jean-Alphonse Richard L'heure du Crime Jean-Alphonse Richard iTunes RSS
>
Emile Louis, le bourreau des disparues de l'Yonne Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Jean-Alphonse Richard
Jean-Alphonse Richard et Marie Bossard

Le 5 juillet 1981, un agriculteur de Rouvray, un village de l'Yonne, découvre un corps en décomposition sous le fumier de sa remise. Le paysan admet qu'il ne visite presque jamais cette cabane. Le corps semble être là depuis quelques semaines. Le cadavre porte des lambeaux de vêtements, ses mains sont attachées dans le dos et un bâillon entrave sa bouche. L'adjudant-chef Christian Jambert est saisie de l'enquête.

Le médecin légiste établit qu'il s'agit d'une femme qui aurait entre vingt et trente ans. Le corps a séjourné trop longtemps dans le fumier pour établir une date précise de la mort, mais il semblerait qu'elle soit décédée depuis quelques mois. Christian Jambert fait le tour des nombreuses femmes signalées disparues dans la région mais impossible d'identifier l'inconnue. Ce n'est que 5 mois plus tard, que l'enquête s'accélère avec le nouveau signalement d'une disparition. Le corps retrouvé par l'agriculture est celui de Sylviane Lesage, 22 ans, ancienne enfant de la DDASS et mère célibataire. Elle a disparu depuis presque 1 an.

Le gendarme Jambert découvre que c'est son ancienne nourrice Gilberte Lemenorel qui s'est inquiétée de sa disparition. Il découvre également qu'elle vit maritalement avec Emile Louis, qu'il a déjà entendu pour la disparition d'une jeune fille de 16 ans. A l'époque, chauffeur de bus, il a la réputation d'être un obsédé sexuel, agressant sexuellement les femmes et notamment des handicapées mentales qu'il transporte.

Une longue enquête se dessine. Emile Louis avouera presque 20 ans après, avoir tué 7 femmes dans l'Yonne, presque toutes issues de la DDASS et handicapées.

Nos invités

À lire aussi
enquête
Valérie Subra : l'appât amoureux d'un trio meurtrier

Stéphane Munka, journaliste.
Pierre Monnoir, président de l'association de défense des handicapés de l'Yonne.

Soumettre une affaire

Vous pouvez à tout moment soumettre une affaire à Jean-Alphonse Richard. Laissez votre message avec les principales informations nécessaires à l'équipe de l'émission pour programmer, peut-être prochainement, ce fait-divers dans L'Heure du Crime.

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Femmes Agression sexuelle Handicap
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants