1 min de lecture Enquête

Un gendarme détournait les numéros de femmes croisées lors de ses enquêtes

VU DANS LA PRESSE - Le militaire avait contacté une dizaine de femmes dans le but de les séduire, après avoir récupéré leurs numéros de portable dans le cadre de procédures.

Un gendarme (illustration)
Un gendarme (illustration)
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
Journaliste

C'est une peine qui ne manquera pas de relancer le débat concernant les agissements de certains membres des forces de l'ordre. Un gendarme a été condamné à six mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Valence, dans la Drôme, après avoir utilisé les numéros de portable de femmes, croisées au cours de ses enquêtes, afin de leur faire des avances sexuelles par message.

Comme le rapporte France Bleu, les faits remontent entre 2017 et 2019 lorsque ce gendarme, âgé d'une trentaine d'années, était en poste à Montélimar. Ces agissements commis ont été qualifiés de détournement de données personnelles par le parquet de Valence.

La discussion commence toujours par le même message du gendarme : "je vous trouve charmante" avant de s'orienter vers des propositions de plus en en plus explicites, allant même jusqu'à l'envoi de photos à caractère sexuel. Le membre des forces de l'ordre a même été jusqu'à envoyer 300 messages en quelques semaines à une même femme.

Si les faits de harcèlement n'ont pas été retenus contre lui, il a été condamné à six mois de prison avec sursis pour détournement de données personnelles, avec interdiction d'exercer sa profession pendant six mois. Il devra également verser mille euros de dommages et intérêts à deux victimes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Enquête Gendarmerie Téléphone
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants