1 min de lecture Violences

Drôme : enceinte, elle saute par la fenêtre pour échapper à son conjoint

VU DANS LA PRESSE - Une femme enceinte de trois mois s'est trouvée contrainte de sauter du deuxième étage pour échapper à son conjoint violent. Si la future maman est sérieusement blessée, le bébé n'aurait rien.

Carte Bourg-lès-Valence
Carte Bourg-lès-Valence Crédit : RTL
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

Il est environ 8 heures, ce mardi 6 juin au matin. Une femme, enceinte de trois mois, se jette par la fenêtre, alors qu'elle se trouve au deuxième étage d'un immeuble de Bourg-lès-Valence, dans la Drôme (Région Rhône-Alpes). Elle se blesse : une vertèbre cassée, un léger traumatisme crânien. A priori, l'enfant qu'elle porte est sain et sauf.

Cette scène terrible arrive après un long calvaire pour la jeune trentenaire, comme l'explique France 3 Drôme. Ce matin-là, son conjoint veut faire l'amour. Ce que la jeune femme refuse. Son conjoint l'insulte, puis lui lance une chaise, un pot de fleurs, des pots de condiments. Il lui verse de l'huile sur la tête, et finit par jeter un couteau qui frôle la jeune femme. L'homme brise le téléphone de sa conjointe, la frappe d'un coup poing au bras.

La jeune femme cherche alors à s'enfuir. Mais l'homme l'empêche d'atteindre la porte. Alors qu'il appelle son employeur pour le prévenir qu'il ne se rendrait pas au travail, la jeune femme décide de sauter par la fenêtre. Elle parvient à saisir le rebord, mais ne peut éviter la chute. 

Deux mois d'ITT

La jeune femme est emmenée à l'hôpital à Valence. L'équipe médicale lui prescrit deux mois d'ITT. Son conjoint, lui, est arrêté par la police. Placé en garde à vue, il est actuellement en détention provisoire. Il sera présenté en comparution immédiate différée. Cela permettra à la victime, en juillet prochain, de participer au procès.

À lire aussi
Plus de 6.000 policiers sont mobilisés à Paris, jeudi 5 décembre, lors de la manifestation contre la réforme des retraites. grève
DIAPORAMA - Grève du 5 décembre : des manifestations sous tension

Le couple vivait ensemble depuis l'automne dernier. L'homme, âgé de 35 ans, est déjà allé en prison pour des affaires de violence. Tous les trois jours, une femme meurt sous les coups de son mari selon les associations. Plus de 50 femmes ont perdu la vie du fait de violences conjugales depuis le début de l'année. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Violences Drôme Rhône-Alpes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants