1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Djamel Beghal, l'homme qui aurait inspiré les frères Kouachi et Amedy Coulibaly
2 min de lecture

Djamel Beghal, l'homme qui aurait inspiré les frères Kouachi et Amedy Coulibaly

Figure de l'islam radical, ce franco-algérien condamné pour sa participation à un projet d'attentat contre l'ambassade des États-Unis à Paris assure qu'il n'a rien à voir avec les actions de Cherif Kouachi et Amedy Coulibaly, qu'il aurait pourtant fait basculer dans l'islamisme radical lors de leur passage à Fleury-Merogis.

Djamel Beghal pendant son procès en appel à Paris en octobre 2014
Djamel Beghal pendant son procès en appel à Paris en octobre 2014
Crédit : AFP
Djamel Beghal, l'homme qui aurait inspiré les frères Kouachi et Amedy Coulibaly
01:05
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Il assure qu'il est totalement étranger aux attentats sanglants qui ont secoué l'Hexagone pendant près de 72 heures la semaine dernière. Pourtant, son nom revient inlassablement lorsqu'il s'agit d'évoquer la dérive radicale des frères Kouachi, les tueurs de Charlie Hebdo, et d'Amedy Coulibaly, assassin d'une policière de Montrouge et de plusieurs otages porte de Vincennes.

Des liens tissés derrière les murs de Fleury-Merogis

Djamel Beghal pourrait être le trait d'union entre les trois terroristes. Tous ceux qui l'ont croisé parlent de son regard envoûtant et de son immense charisme. À bientôt 50 ans, il fait figure de père spirituel pour Cherif Kouachi et Amedy Coulibaly, qu'il croise pour la première fois en 2005 derrière les murs de la prison de Fleury-Mérogis. 

Djamel Beghal est alors condamné à dix ans de réclusion pour avoir fomenté un attenant contre l'ambassade américaine à Paris. Le cadet des frères Kouachi a été arrêté deux ans plus tôt pour sa participation à la filière d'envoi de jihadistes en Irak, dit "le groupe des Buttes-Chaumont". Braqueur multirécidiviste, Amedy Coulibaly est incarcéré dans le même bâtiment.

Des visites régulières dans le Cantal

En sept mois passés à la maison d'arrêt au sud de Paris, les trois hommes créent des liens indéfectibles. Lorsqu'ils retrouvent la liberté, ils se revoient régulièrement. En plein cœur du Cantal, à Murat, où Djamel Beghal est assigné à résidence au début de l'année 2010. Amedy Coulibaly s'y rend un week-end par mois, subjugué par les discours de son mentor en religion. Il croise sur place Cherif, qui se rend aussi dans la campagne auvergnate à intervalles réguliers. 

À lire aussi

Les trois hommes seront arrêtés quelques semaines plus tard dans le cadre d'une enquête sur le projet d'évasion de Smain Aït Ali Belkacem, ancien membre du Groupe islamique armé algérien (GIA), condamné à perpétuité en 2002 pour l'attentat à la station RER Musée d'Orsay en 1995 à Paris. Sa peine confirmée en décembre, Djamel Beghal a été placé à l'isolement après les attentats perpétrés par ses anciens disciples.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/