1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Disparition de Maëlys : l'enquête patine, la petite reste introuvable
2 min de lecture

Disparition de Maëlys : l'enquête patine, la petite reste introuvable

ÉCLAIRAGE - Près de trois mois après la disparition mystérieuse de la jeune fille de 9 ans lors d'un mariage, l'enquête avance doucement tandis que la défense du suspect attaque.

Maëlys a disparu dans la nuit du 26 au 27 août lors d'un mariage
Maëlys a disparu dans la nuit du 26 au 27 août lors d'un mariage
Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
Cécile De Sèze
Cécile De Sèze

Où est la petite Maëlys ? Toujours impossible à savoir. Presque trois mois après sa disparition, les enquêteurs avancent à petits pas. D'autant que la défense de l'unique suspect, Nordahl L., commence à attaquer la procédure. Maître Alain Jakubowicz, avocat de l'unique suspect, a déposé une requête qui pourrait faire annuler les déclarations prononcées en garde à vue. 

Un point noir dans qui s'ajoute à une ambiance délétère entre les gendarmes chargés de l'enquête et le procureur après des fuites d'informations répétées dans la presse depuis fin août et la nuit de la disparition. Plusieurs gendarmes ont d'ailleurs été entendus par des policiers lyonnais mardi 21 novembre dans l’après-midi, selon nos informations.

D'abord les images de vidéosurveillance montrant Nordahl L. nettoyer avec grand soin son véhicule, puis des images qui montreraient une Audi A3 (peut-être celle du suspect) avec une "forme blanche" à l'intérieur que les enquêteurs essayent identifier. 

Des images à analyser

S'agit-il de la silhouette de la petite fille habillée en clair pour l'occasion de la cérémonie ? Les enquêteurs tentent de le savoir tandis que Nordahl L. continue de clamer son innocence, tout comme sa famille qui ne croit pas à sa culpabilité

À lire aussi

En attendant, les indices contre lui s'accumulent. Mais les fuites ont empêché l'effet de surprise recherché par les enquêteurs face à leur suspect. 

Des recherches infructueuses

Quant au dispositif de recherches de la fillette âgée de 9 ans, il a été réduit il y a deux mois compte-tenu de son inefficacité. Le 20 octobre, quatre maîtres chiens formés pour des recherches spécifiques ont été intégrés dans les fouilles du lac d'Aiguebelette, sans succès. Les parents, toujours dans le doute, n'ont pas caché leur pessimisme

"Objectivement, dans ce type de dossier, le temps joue contre une hypothèse optimiste. Les premières heures sont décisives et plus le temps passe, plus les chances de retrouver la petite Maëlys vivante se réduisent", avait déclaré leur avocat à RTL en septembre dernier, il y a deux mois.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/