1 min de lecture Droit du travail

Deux ex-livreurs de "Take Eat Easy" reconnus comme salariés par la justice

INFO RTL - Deux ex-coursiers de la plateforme de livraison de repas Take Eat Easy ont vu leur contrat de travail requalifié en CDI. C'est une première aux Prud’hommes de Paris.

Micro RTL générique Le journal RTL La rédaction de RTL
>
Deux ex-livreurs de "Take Eat Easy" reconnus comme salariés par la justice Crédit Image : FRANCOIS GUILLOT / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Armelle Levy
Armelle Levy édité par Léa Stassinet

C’est une décision qui était très attendue par une centaine de livreurs à vélo ou de chauffeurs VTC et qui fera date. Le conseil des Prud'hommes de Paris vient de reconnaître deux anciens livreurs de la société de livraison de repas Take Eat Easy comme employés à part entière. Ils étaient considérés jusqu'ici comme des auto-entrepreneurs. Leurs contrats ont été requalifiés en CDI.


Cela fait deux ans qu'une dizaine d’anciens de la société se battent pour faire reconnaître leur statut de salariés. L’enjeu est de taille car "Take It Easy" a fait faillite depuis et ils demandent des dommages et intérêts. La justice a d'ailleurs condamné l'entreprise à leur en verser, en y ajoutant des rappels de salaire. 

Cette décision est une "première à Paris pour un coursier à vélo", a réagi Kevin Mention, l'avocat des deux livreurs, contacté par l'AFP. Il s'est dit "très satisfait" même si "pour nous ce n'est pas forcément assez", alors qu'une centaine de livreurs se sont engagés dans une plainte au pénal pour travail dissimulé contre "Take Eat Easy", une procédure encore en cours d'instruction selon Me Mention. 

À lire aussi
Gérard Collomb et Emmanuel Macron, le 26 juin 2018 au Vatican Gérard Collomb
Comme Emmanuel Macron, votre employeur peut-il refuser votre démission ?

11.000 euros de rappel de salaires

Dans le détail, les deux coursiers à vélo percevront chacun plus de 11.000 euros de rappel de salaires, ainsi qu'un rappel de congés payés, 1.700 euros de dommages et intérêts pour rupture abusive et 1.000 euros de dommages et intérêts pour retard de paiement des congés payés, d'après les Prud'hommes de Paris. "Take Eat Easy" ayant disparu, l'indemnisation sera à la charge du Régime de garantie des salaires (AGS), qui peut encore faire appel de la décision, a précisé l'avocat. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Droit du travail Justice Prud'hommes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797116105
Deux ex-livreurs de "Take Eat Easy" reconnus comme salariés par la justice
Deux ex-livreurs de "Take Eat Easy" reconnus comme salariés par la justice
INFO RTL - Deux ex-coursiers de la plateforme de livraison de repas Take Eat Easy ont vu leur contrat de travail requalifié en CDI. C'est une première aux Prud’hommes de Paris.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/deux-ex-livreurs-de-take-eat-easy-reconnus-comme-salaries-par-la-justice-7797116105
2019-03-04 17:58:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Vd-H1t5kTscmJMmYgpmoKA/330v220-2/online/image/2016/0408/7782740635_le-conseil-des-prud-hommes-de-paris.jpg