1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Dérives sectaires : qui est Thierry Casasnovas, youtubeur suivi par les autorités ?
2 min de lecture

Dérives sectaires : qui est Thierry Casasnovas, youtubeur suivi par les autorités ?

PORTRAIT - Adepte du crudivorisme, ce quadragénaire assure avoir été guéri de l'hépatite C et de la tuberculose grâce à son alimentation. Le parquet de Paris, sur la base d'un signalement de la Mission interministériel de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes), a ouvert une enquête à son sujet en 2020.

Le youtubeur à succès Thierry Casasnovas est soupçonné de dérives sectaires.
Le youtubeur à succès Thierry Casasnovas est soupçonné de dérives sectaires.
Crédit : Capture d'écran Youtube / Thierry Casasnovas
Victor Goury-Laffont

Plus de 500.000 abonnés, près de 80 millions de vues et des vidéos aux titres tantôt alarmants ("Le plus gros mensonge en ce qui concerne votre santé"), tantôt optimistes ("Jus de carottes, la panacée !"). La chaîne de Thierry Casasnovas, Regenere, se présente comme un lieu de "vulgarisation" qui "propose des conseils génériques en alimentation, et plus largement en hygiène de vie, destinés aux personnes souhaitant adopter une approche plus naturelle". Un énoncé d'apparence innocent, mais qui a pourtant fait l'objet de plusieurs signalements auprès de la Miviludes.

Son aventure sur Internet débute en 2011, en Thaïlande. Le titre de sa première vidéo : "Débuter dans le mode de vie crudivore , quelques erreurs trop classiques..." Depuis, il ne cesse de vanter les mérites de ce choix de vie à travers ses très nombreuses vidéos. En somme, le Perpignais plaide pour un régime alimentaire stricte, à base quasi-exclusive de produits crus, et un recours régulier au jeune.

Un article du Monde de 2016 relate que ce youtubeur est atteint, à 27 ans, "d’une tuberculose avancée, d’une hépatite C et d’une pancréatite aiguë". Il affirmait alors "s’en être sorti grâce à une alimentation vivante".

Selon Thierry Casasnovas, les bienfaits d'une alimentation crudivoriste seraient presque sans limites. Dans une vidéo sur la maladie d'Alzheimer, il explique par exemple qu'une mère atteinte par cette maladie a pu récupérer "le contact verbal et visuel" avec sa fille "en une semaine", avec du "repos", du "soleil", et ce régime alimentaire.

Enquête ouverte pour mise en danger de la vie d'autrui

À lire aussi

Après de nombreux signalements auprès de la Miviludes, le parquet de Paris ouvre une enquête à l'été 2020 pour "mise en danger de la vie d'autrui". Le youtubeur avait notamment fait parler de lui en mai, lorsque, dans une vidéo depuis supprimée, il assurait que, s'il était ministre, "le coronavirus ça serait réglé rapido. Bain froid et jeûne pour tout le monde, un petit peu de jus de carottes et vas-y que je t’envoie".

Sur sa chaîne, Thierry Casanovas prend le temps d'effectuer quelques mises en garde. "Les conseils qui vous sont proposés ne remplacent en aucune façon une consultation médicale. Les recommandations diététiques suggérées ne le sont qu'à titre de cure ponctuelle de revitalisation, et ne doivent être entamées que si un avis médical a été sollicité avant", lit-on par exemple dans la description.

Mais ses conseils, souvent dénués de fondements scientifiques, pour vivre en meilleure santé, inquiètent malgré tout les pouvoirs publics. Au micro de RTL, la ministre déléguée en charge de la Citoyenneté, Marlène Schiappa, a cité le crudivorisme comme exemple de nouvelles formes de sectes qui prospèrent particulièrement avec la crise sanitaire. "Sans éducation ou sans accès à la médecine, certains tombent entre les mains de charlatans", a-t-elle regretté.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/