2 min de lecture Faits divers

Défigurée à cause d’une coloration pour cheveux, une étudiante échappe à la mort

Estelle est une étudiante âgée de 19 ans. Mi-novembre elle a frôlé la mort, après une coloration qui a fait considérablement gonfler son visage.

Estelle a été défigurée après avoir utilisé une coloration pour cheveux au PPD.
Estelle a été défigurée après avoir utilisé une coloration pour cheveux au PPD. Crédit : Facebook / Sygrid Allaert
Paul Véronique
Paul Véronique
Journaliste

Son allergie aurait pu lui être fatale. Estelle, une étudiante de 19 ans vivant à Vitry-sur-Seine dans le Val-de-Marne a eu la peur de sa vie mi-novembre après avoir fait une réaction allergique impressionnante à la PPD (paraphénylènediamine), qui était présente une coloration capillaire.

Si au départ elle a alerté ses proches sur Facebook, elle a également témoigné dans Le Parisien, pour mettre en garde "tous ceux qui utilisent ces produits". Mi-novembre, après avoir changé de coloration pour passer de brune à blonde, elle a senti que son crâne commençait à enfler. Elle s’est alors rendu dans une pharmacie et s’est vu prescrire une crème contre les démangeaisons et des antihistaminiques.

Mais le lendemain, son visage avait continué à gonfler. "J’avais une tête d’ampoule", retrace-t-elle dans le quotidien. Dans la foulée, sa mère l’a conduit rapidement aux urgences, où il lui a été prodigué une perfusion aux corticoïdes et aux antihistaminiques. Mais elle continuait à mal respirer et à s’étouffer, alors les médecins lui font une piqûre d’adrénaline, et elle est restée hospitalisée toute la nuit. Le lendemain, elle était finalement hors de danger.

À lire aussi
Blocage de "gilets jaunes" Gilets jaunes
Avignon : un "gilet jaune" tué après avoir été percuté par un camion

Des réactions allergènes importantes

La PPD se trouve dans la plupart des colorations que l’on peut trouver dans le commerce. Or elle peut entraîner des réactions allergènes fortes. Dans son cas, Estelle reconnaît néanmoins avoir "fait une bêtise". En effet avant de l’utiliser sur ses cheveux, elle a essayé la coloration pour sa peau pour faire un test allergique. Mais au lieu d’attendre 48 heures, comme recommandé, elle a seulement patienté 30 minutes.

"Certes elle n’a pas suivi les instructions à la lettre. Mais (...) il serait indispensable que les mises en garde soient plus claires (...). Préciser sur le packaging que le produit contient du PPD, un produit hautement allergène qui peut entraîner des réactions catastrophiques", a alerté la mère d’Estelle sur Facebook le 20 novembre, pour mettre en garde contre le mauvais usage des colorations. De son côté Estelle a retrouvé son visage normal, depuis l'incident.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Santé Val-de-Marne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795735909
Défigurée à cause d’une coloration pour cheveux, une étudiante échappe à la mort
Défigurée à cause d’une coloration pour cheveux, une étudiante échappe à la mort
Estelle est une étudiante âgée de 19 ans. Mi-novembre elle a frôlé la mort, après une coloration qui a fait considérablement gonfler son visage.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/defiguree-a-cause-d-une-coloration-pour-cheveux-une-etudiante-echappe-a-la-mort-7795735909
2018-11-28 16:57:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/DTkeeNEaHx2w8EOLOokXxA/330v220-2/online/image/2018/1130/7795763310_estelle-defiguree.JPG